Emv0z6gxkaysfag

L’OM GAGNE, PIPA DE RETOUR ET PAYET EN PÈRE NOËL !

  • Le 23/12/2019 à 12:23
  • 0 commentaire

L’OM passera donc la trêve hivernale en deuxième position en championnat, chose qui était assurée déjà avant cette rencontre, mais surtout sur une victoire.

Une victoire sur le 19e de Ligue 1 difficile à se dessiner devant un Vél quasiment complet mais une victoire qui fait du bien…

Mais que ce fut long, que ce fut compliqué! J’étais méfiant car, si on regarde les derniers matchs, j’ai vraiment l’impression que l’équipe jouait sur ses réserves d’énergie. Les manques de lucidité, les erreurs de marquages, les retours défensifs étaient de plus en plus répétitifs. Bien sûr, les Rongier, Sanson et Payet couraient pour les autres mais c’était bien moins fluide qu’au début de la belle série de victoires. Il était temps que la première partie de cette saison se termine. Mandanda forfait de dernière minute, Sanson est, lui, sorti sur blessure, Rongier s’est encore donné à fond, les kilomètres ont été avalés par dizaine par l’équipe, cette trêve arrive donc à point nommé.
Au coup d’envoi, la composition marseillaise mettait en lumière Radonjic qui, avec ses dernières entrées en tant que “Super Sub”, allait tenter de faire mieux que Sarr, Lopez et Germain. Ces trois derniers n’ont jamais réussi à remplir pleinement les critères au poste d'ailier droit de l’attaque. Pelé, lui, remplaçait Mandanda finalement forfait suite à sa blessure de la semaine dernière. Le reste de la compo était logique, la défense retrouvait Duje qui profitait de la suspension de Strootman et de son remplacement par Kamara au poste de sentinelle. Au milieu, les poumons de l’équipe Sanson et Rongier étaient présents et enfin, Radonjic donc, avec Payet et enfin Benedetto, de retour en attaque.
Autant le dire de suite, ce fut l’une des plus mauvaises premières mi-temps à domicile depuis le début de la saison. Aucune cohérence dans le jeu, pas de dédoublement, des actions seulement sur les coups de pieds arrêtés, beaucoup de brouillon dans tous les secteurs de jeu. En face, Nïmes n’était pas très dangereux mais ils avaient au moins pour eux le fait d’évoluer à l’extérieur. Nous étions chez nous et pourtant, j’ai noté aucune satisfaction de ces 45 premières minutes. Ceci dit, je préfère mal commencer et mieux finir. C’est ce que je me suis dit pendant la mi-temps en espérant une prise de conscience de l’effectif et de l'entraîneur.
Et on peut dire qu’il ne fallait pas être en retard pour le début de la seconde période, car en quelques secondes, l’OM ouvrait la marque sur un débordement et une passe dans la surface de Benedetto qui trouvait non pas Payet mais Alakouch qui déviait le ballon dans ses propres filets. 1-0! Quelques minutes après, c’est Benedetto, contrant un tir du numéro 10 marseillais, qui doublait la marque. Mais ce but était refusé par le VAR pour un hors jeu d’un léger quart de poil de coude. A ce niveau-là, l’utilisation du VAR devient de plus en plus ridicule. Je ne dis pas ça par chauvinisme, je l’ai vu sur d’autres matchs, cela détruit l’essence même du football mais ça, c’est une autre histoire. Il fallait attendre un petit quart d’heure pour revoir les Marseillais. Car depuis l’ouverture du score, c’est surtout les Crocodiles que nous avons vu foncer sur les cages de Pelé. Heureusement pour nous, ils n’ont pas l’adresse de nos joueurs et le talent de l’année dernière est parti avec les départs de Bouanga, Savanier et compagnie. A la 65e donc, c’est Pipa qui doublait réellement le score. Sanson d’une frappe croisée forçait Bernardoni à contrer le cuir qui revenait dans les pieds de Benedetto qui le propulsait dans les filets! 2-0. Pendant quelques secondes nous avons tous cru que le VAR allait refuser le but sur la récupération de Payet le long de la touche mais finalement le score fut validé. A ce moment-là, nous avons tous ressenti comme une soulagement, les travers du Vél ont lancé un magnifique “Aux Armes” et les Olympiens remettaient enfin le pied sur le ballon. A la 80e minute, après les sorties de Pipa et Rongier sous les applaudissements des spectateurs et les entrées de Sarr et Lopez, c’est Payet qui alourdissait la note avec un but du droit dans le petit filet du gardien. Payet, bien lancé par Radonjic, a marqué son 6e but en L1 cette saison.
La fin du match ne donnait pas grand chose à se mettre sous la dent ; une entrée de Aké pour remplacer le capitaine de l’équipe, une sortie de Sanson qui ne put être remplacé car les Phocéens avaient fait leurs 3 changements, et un but des Nîmois face à une équipe marseillaise privée de ses deux poumons et de son maître à jouer. 3-1.
De toute manière, il fallait bien reconnaître que les Croco méritaient ce but, tant ils avaient tenté auparavant.
Côté joueurs, je retiendrais que Pelé n’a pas été beaucoup inquiété et qu’il ne peut pas grand chose sur le but de Nîmes. Caleta Car a fait un bon match même si sur l’action où il stoppe l’attaquant adverse, le VAR le sauve d’un pénalty qu’il avait pratiquement provoqué. Amavi m’a paru bien plus brouillon que lors des dernières rencontres. Kamara a été propre. Je retiens aussi la grosse activité du trio Sanson, Rongier et Payet tout en mettant un bémol sur les deux premiers qui n’ont pas eu le même rendement que d’habitude. Faute notamment à la disposition tactique des adversaires du soir. Enfin, je salue Pipa qui a marqué ce soir et qui aurait très bien pu être crédité d’un doublé. Il s’est dépensé, a fait les appels nécessaires et prouvé qu’il avait les réflexes d’un vrai buteur.
Dernier petit point, Nemanja Radonjic… Je n’ai pas aimé sa prestation mais je reconnais que ce joueur a quelque chose de différent que les autres. Pour l’instant je pense qu’il faudra encore l’utiliser en tant que “Super Sub” car il n’a rien prouvé en débutant le match. Mais je reste persuadé qu’il va nous donner encore du plaisir l’année prochaine.
Chez les entrants, rien de particulier à signaler si ce n’est que pendant la trêve, Max Lopez devrait se remettre en question. il a perdu sa place car Rongier est un monstre et Sanson le surpasse dans l’activité. Mais il a aussi perdu sa place sur le flanc droit alors qu’un peu de maîtrise technique ne nous ferait pas de mal sur ce côté. Mais quand on voit ce soir, le peu de ballon qu’il a eu et qu’il n’a pas réussi à bonifier, on peut douter des lendemains pour lui s’il ne se remet en cause. Il a le talent, on le sait tous mais il n’est pas au niveau de l’équipe, et c’est bien dommage.

Voilà, l’année s’achève sur cette victoire et l’OM reste 2e du championnat. Derrière, Rennes a gagné aussi. Il va falloir donc faire très attention à eux. Le début de la seconde partie va être intense et très intéressant. Si nous gardons la même dynamique et le même rendement nous pouvons aller vers de beaux lendemains qui chantent. Mais pour cela, il va falloir se reposer, recharger les batteries, soigner les petits bobos, signer son contrat (n’est-ce pas Lihadji?!), se remettre en question pour certains et surtout se tirer les uns les autres vers le haut afin que cette place si durement gagnée reste la nôtre jusqu’à la dernière minute de la 38e journée! Allez l’OM et passez tous de bonnes fêtes!

Rédacteur : El Calon

 

Ajouter un commentaire