Telechargement 3

LA PRESSION MONTE...

  • Le 08/11/2019 à 12:15
  • 0 commentaire

Il reste 2 jours avant dimanche et l’Olympico. L’attente se fait longue. Un peu comme pour le Classico.

Il est vrai que la pression monte chaque jour, avec les rumeurs de forfait, les infos sur les possibles compositions d’équipes. Nous avons de quoi nourrir nos curiosités et remplir les pages des journaux.

Avant le match contre Strasbourg, j’avais annoncé que les matchs contre Paris, Lille et Lyon allaient être importants. J’insistais plus particulièrement sur nos deux matchs à domicile, Lille et le FC Lyon. En effet, Paris vit dans un autre pays libéré des contraintes financières et arbitrales, mais les deux autres clubs sont dans notre championnat ; Lille étant même un concurrent direct pour l’instant et nous les avons battu.
Ce match contre Aulas et sa bande est très particulier, comme tous les matchs contre le FC Lyon, mais cette fois-ci il ramène notre bon vieux Rudi. Rudi Garcia qui nous a tant fait sourire, souvent jaune malheureusement.
Il revient à Marseille dans les vêtements du rival et pour le coup, pour une fois, on ne se sent pas forcément trahis. Mais oui, rappelez vous… Lorsque Valbuena est revenu en France, sous le maillot des Lyonnais, son retour au Vélodrome fut assez remarqué et raconté partout dans tous les quartiers de Marseille et de France. Cette fois-ci , aucune sensation de trahison pour les supporters marseillais mais plutôt une certaine curiosité par rapport au retour de l’ancien coach et sur ses “capacités” à battre les “gros” du championnat. Si tant est que nous pouvons nous considérer comme un “gros” club de Ligue 1. Lorsque Garcia était entraîneur de l’Olympique de Marseille, il a joué 5 matchs en championnat contre Lyon et a subi 5 défaites. Et mise à part la victoire en Coupe de France, ces défaites ont souvent été lourdes de conséquences, des défaites souvent humiliantes, des défaites qui ont vu le peuple marseillais moqué par la presse et les pseudos consultants.
Dimanche, nos joueurs vont pouvoir, je l’espère, défendre correctement nos chères couleurs. Ils seront opposés à des Lyonnais victorieux en Ligue des Champions mais peut-être privés de Depay. Ils seront opposés à des joueurs entrainés par un homme qui a fait beaucoup de mal au club phocéen. Ils seront opposés à une équipe qui se prend pour ce qu’elle n’est pas sous prétexte d’un septennat sans rivalité, sous prétexte d’un président aux tweets aiguisés mais peu avisés. Il est temps de remettre les pendules à l’heure. Il est donc temps de battre le FC Lyon, chez nous.
Le Vél sera rempli, le Tifo promet d’être grandiose, toutes les lumières seront centrées sur ce match, sur ce duel de compétiteurs, sur le match Villas Boas-Garcia. Et pour le coup, il existe un léger avantage aux Marseillais car contre l’OM, Rudi Garcia n’a pas eu un succès fou car si on ne regarde que le championnat, en 12 rencontres, Rudi n’a remporté que 3 matchs, a ramené 3 matchs nuls et a subi 6 défaites.

Il faudra donc alourdir le bilan de Garcia, ici, chez nous, il faudra montrer au public, aux supporters dans les virages, à ceux derrières les écrans aux quatre coins de la planète notre force. Il faudra montrer que ce match est non seulement important pour le classement mais aussi pour le coeur des vrais olympiens, car il n’existe qu’un seul Olympique.
Allez L’OM!

El Calon .

Ajouter un commentaire