82484473 1005821949788612 7285910597412061184 n

LA QUALIF POUR PASSER À AUTRE CHOSE…

  • Le 19/01/2020 à 18:14
  • 0 commentaire

Avec une semaine médiatique animée et assez tumultueuse en terme d'infos, il devenait important de retrouver les terrains afin de se changer les esprits et de reprendre une dynamique positive.

Et quoi de plus simple me direz vous, de retoucher le cuir contre une petite équipe en coupe? Pas si simple en fait car Granville a quand même éliminé nos chers amis bordelais. Pas si simple non plus parce que l'on sait très bien qu'avec les plus "petites" équipes, l'OM peine à développer son jeu et tarde à imposer sa loi. Pas si simple enfin, parce qu'avec le séisme de la conférence de presse d'AVB, il pouvait très bien peser sur les têtes marseillaises, le poids de la fameuse “crise annuelle”… C'est donc avec une équipe légèrement remaniée mais très compétitive que l'OM se présentait au stade d'Ornano à Caen avec Pelé dans les cages, le retour en défense centrale de Kamara aux côtés D'Alvaro pour reposer Caleta-Car et permettre de titulariser Strootman en sentinelle. Les côtés étaient occupés par Sakai et Amavi. Au milieu, Rongier et Sanson. Payet était lui à gauche et Lopez à droite pour fournir Germain en bons ballons. (lol)
Certains joueurs étaient mis au repos. C'est aussi cela la Coupe de France, ça permet de faire tourner un peu afin de donner du temps de jeu à tout le monde. La première mi-temps commençait et on pu observer rapidement que nous aurions encore droit à un match lent, chiant et fait d'occasions mal gérées, de centres inutiles, de coups de pied arrêtés à foison. Lors des 45 premières minutes, on a pu assister à de l'envie mais aussi à une très grande "chiantitude"... Les minutes furent quand même bien longues, surtout avec le duo pathétique de commentateurs de France 3. De plus, Sanson récoltait un jaune… le privant d’un prochain match… bravo Morgan…
A la pause, le jeu marseillais ne s’améliorait pas et donnait l'impression que l'OM ne savait plus jouer. Kamara perdait des ballons, Benedetto rentré à la place de Sanson pour apporter du coffre en attaque ne servait pas à grand chose, mais surtout n’était toujours pas alimenté par de bons ballons, le spectre des prolongations et des tirs au but revenait rapidement nous hanter. Le jeu normand se voulait plus fluide mais pas très dangereux, hormis pour les chevilles et tibias phocéens. Kamara loupait l'ouverture du score sur un coup franc de Payet.
Mais en peu de temps, les choses s'emballèrent avec le second carton jaune de l'attaquant normand. Cela entraîna son départ anticipé du rectangle vert. Une petite minute après, sur un offensive marseillaise, Strootman décalait Alvaro qui d'une petite mine (une minette), ouvrait le score. 0-1. Le plus dur était fait, les phocéens commençaient à se réveiller et Radonjic, remplaçant d’un Germain inexistant, y alla de son but, avec un joli mouvement sur une passe de Pipa. 0-2. Granville aurait pu réduire le score avec un but gag sur un dégagement en pleine tête de Kamara qui renvoyait le ballon vers le but marseillais mais ce fut une simple frayeur. Enfin, à la 92e, sur une perte de balle créée par Pipa, Payet récupère le ballon, fixe et envoie le cuir en pleine lucarne. 0-3! La messe est dite. Le terrain est bien plus important que les spéculations des coulisses.
Je ne vais pas revenir sur chaque joueurs. Dans l’ensemble, l’équipe a été moyenne mais contre une N2 en plein hiver, je n’étais pas là à demander une prestation XXL. Il faut savoir raison garder et se contenter de ce qu’on a. Les joueurs ont fait le job. La victoire est là, peu importe réellement qu’elle soit de 0-3, 0-2 ou 0-10! Évidemment, une dizaine de buts aurait été appréciable pour le spectacle mais n’aurait pas pour autant préparé le match contre Angers. Alors oui, il y a un Valère Germain qui ère encore sans trop savoir quoi faire sur son côté droit ou en attaque. C’est vrai que Lopez n’est pas fait pour ce genre de rencontres (ni forcément pour ce genre de tactique). C’est vrai aussi que Sakaï ne joue plus à son niveau d’antan, le retrouvera-t-il d’ailleurs? Du côté des satisfactions, on retiendra le travail important, certes dans l’ombre mais ô combien important de Benedetto qui fait un travail défensif et offensif très utile pour toute l’équipe. C’est lui qui donne le ballon à Radonjic et qui gratte la balle pour le troisième but. Je tiens à l’honorer plus que les autres car j’entends et je lis trop de choses qui me déplaisent sur lui.

Ce match étant terminé, il est temps d’en tirer des conclusions. Nous sommes qualifiés pour les 8e de finale de la Coupe de France, Sanson a récolté un nouveau carton qui va le sanctionner d’un match, nous avons fait un “clean sheet”, nous avons vu Florian Thauvin revenir sur les terrains - Ah non! ce sont les facétieux commentateurs inexpérimentés de France 3 qui y ont cru. Cela reste positif malgré le niveau de jeu affiché, cela reste bon pour le moral malgré les remous de la semaine passée. Je ne parlerai pas de ce tumulte autour de AVB et Zéro, Suix en parle très bien et je pense être d’accord avec tous ses propos. L’avenir n’est donc pas forcément rose ou du moins aussi tranquille que l’on aimerait mais pour l’instant, passons à autre chose…

Rédacteur : El Calon

Ajouter un commentaire