Om

LE BRAQUAGE DES DAUPHINS !

  • Le 11/01/2020 à 20:13
  • 0 commentaire

Premier match de Ligue 1 en 2020, première victoire et quelle victoire! Contre Rennes, 3e du championnat, relégué à 8 points derrière nous et surtout, sur leur terrain ! 

L’Olympique de Marseille assoit son statut de dauphin un peu partout en France. Mais… que ce fut dur! Et comme AVB l’avait mentionné en conférence de presse, j’aurai signé pour un match nul…

Il était attendu ce premier match de la 20e journée. Ce début d’année, l’OM se prend une tannée d’adversaires “directs” ou dangereux. Il serait utopique de prétendre pouvoir faire carton plein mais je me disais, hier après-midi en poussant un peu de fonte (faut bien s’occuper pendant un arrêt de travail), que gagner le soir-même serait un joli message envoyé aux autres équipes du championnat, aux pseudos journalistes et à tous les supporters de l’OM. Mais, ça reste facile à dire, mais à faire c’est une tout autre histoire. Même si les dix derniers “Rennes-Marseille” sont à l’avantage des Phocéens avec une seule défaite en terres Bretonnes, le défi était de taille quand on regarde le jeu proposé et les résultats obtenus par les Rennais aux mois de novembre et décembre. La dernière défaite de l’OM à Rennes remontait à septembre 2016. Il fallait continuer sur cette voie et ne pas relancer les Bretons qui en cas de victoire, pouvaient remonter à 2 points de Marseille, voir même, après leur match en retard contre Nîmes, nous passer devant au classement. Ce match était clairement un match à 6 points (enfin... à peu près!)
Le match débutait et après quelques minutes, il n’était pas difficile de voir que cela se jouerait à peu de chose, à rien du tout mais qu’en plus l’arbitrage serait compliqué. Et il l’a été, pour les deux équipes. Si on est honnête, on peut se dire que nous avons échapper à quelques punitions lors de cette rencontre. Mais on peut aussi dire que l’arbitre n’a pas su tenir ce match. Je pense, très sincèrement, que si l’arbitre avait sanctionné un joueur dans chaque équipe dès le début du match, cette rencontre aurait été moins hachée par les fautes et cela aurait favorisé le beau football. Evidemment, on peut aussi incriminer la pelouse, tellement catastrophique qui a failli blesser plusieurs joueurs ( j’ai vraiment eu peur pour Pipa et Alvaro…). Ce que je veux dire, c’est qu’il y avait beaucoup d’éléments pour venir empêcher Marseille d’accomplir l’exploit qu’ils ont réussi hier soir. Heureusement, AVB a insufflé cette saison un esprit de combativité et surtout de patience. Même s’ils ne sont pas meilleurs que les autres, ils ont su faire le dos rond, encaisser les coups de tempête sans flancher. Ce n’était pas chose aisée mais ils l’ont fait. Alors oui, il y eut aussi quelques gestes de sauvetage parfois désespérés, comme certains replis d’Amavi, de Duje, des arrêts de grandes classes et de grande ‘importance de Steve. On aura pas vu les magnifiques gestes techniques de Dim, on aura pas vu de but de Benedetto mais on aura assister à l’épanouissement de Caleta-Car aux côtés d’Alvaro, à la maîtrise toute en sérénité de Kamara, à l’acharnement d’Amavi….
Ce match, c’était un peu la bataille du milieu, avec deux jeunes très talentueux qui savent mettre leur équipe sur les bons rails. D’un côté, notre Bouba international, de l’autre Edouard Camavinga. Nous avons vu que c’est Bouba qui, finalement, remportera le match des espoirs, en récupérant le double de ballons face à son adversaire. Ces deux joueurs, alignés au même poste, devaient faire la une des duels, des ouvertures, des ratissages. Mais dans cette rencontre si tendue, c’est plutôt une avalanche de longs ballons dont les Olympiens abusèrent. La plupart des ballons sautait le milieu pour être balancés devant en profondeur sur Nema ou Morgan. Dans ces conditions, il est compliqué de bien préparer une offensive. Et encore plus avec des centres tels que ceux de Sarr… Je lis, en écrivant ce papier, dans quelques propos journalistiques encore de piètre qualité que Benedetto n’a pas fait un grand match, qu’il a loupé la seule vraie occasion qu’il avait avec sa tête lobée totalement, qu’il ne mérite pas la confiance de Villas Boas. Mais comment voulez-vous qu’il puisse faire quelque chose de bien avec le peu de ballons qu’on lui donne? Aucun bon centre n’est venu porter le danger devant les cages de Mendy, aucune ouverture lumineuse n’est venue aider Pipa a débloquer ce match.
Non. Il a fallu un coup de pied arrêté, un éclair de génie, pas vraiment récompensé, pour Payet et la rage et la détermination de Strootman pour mettre fin aux espoirs Rennais. Si, hier après-midi, on m’avait assuré d’un nul, j’aurai signé, si on m’avait dit que l’OM gagnerait, j’aurai signé avec mon plus beau stylo mais si on m’avait assuré que c’était Strootman qui marquerait le but salvateur, je crois que je ne l’aurai pas cru. C’est pourtant ce qu’il s’est passé, à quelques minutes de la fin du match. Certains diront que c’est un but de braqueurs, d’autres diront que les dauphins l’ont emporté! Je pense qu’il y a du vrai des deux côtés…
Quant aux joueurs, il faut souligner la performance de notre charnière centrale qui, face à Niang, était mise à rude épreuve. Effectivement, ce ne fut pas de tout repos, effectivement Duje a pris un carton. Mais quel match! Petit à petit, il devient important dans ce dispositif, il va faire parler de lui encore cette saison. Amavi aussi! Quel retour de Jordan. Lui qui avait été conspué ne finit plus de redorer son blason. Il a fait l’un de ses matchs les plus aboutis et pourtant il avait un bon client de son côté. Kamara aussi a fait un match plein. Sa tranquilité fait énormément de bien à l’équipe. Enfin, Payet… il n’a pas fait grand chose mais il serait injuste de ne pas dire que le but vient d’un magnifique coup france de sa part. Il méritait de le marquer directement. Il est juste dommage qu’il ait reçu ce carton jaune qui entache son match.
Au niveau des flops, je nommerai en premier lieu la pelouse qui aurait pu faire pas mal de dégâts chez les joueurs des deux équipes. Puis je mettrai le flanc droit avec Radonjic et Sarr. Le Serbe est très bon lorsqu’il rentre comme remplaçant mais il n’apporte pas le rendement ni la folie qu’il a lorsqu’il débarque en cours de match. Quant à Bouna, il ne donne pas le change, il rate la plupart de ses centres et râle bêtement lorsqu'il se fait rattrapé par l’arbitre. Un match de qualité désastreuse et malheureusement ce n’est pas le premier.

Mas la victoire est là. Rennes, avant son match en retard est à 8 points derrière nous, Paris avant son match de dimanche, n’est qu’à 4 points. Nous sommes des dauphins robustes mais nous sommes aussi des braqueurs. Dans un championnat aussi particulier que celui-ci, il est bon d’avoir plusieurs cordes à son arc. AVB n’est peut-être pas l’entraîneur que tout le monde voulait mais il semble être un Robin des Bois comme il en fallait à l’OM!

Rédacteur : El Calon

 

Ajouter un commentaire