Payet mhsc om

MHSC - OM : Quel pied, putain quel pied !!

  • Le 09/08/2021 à 10:02
  • 2 commentaires

Il y a des débuts de saison qui sont brouillons, ratés ou mitigés… On en a tous le souvenir, on se souvient tous d’un match nul contre Bastia, d’une défaite contre Nîmes, on se rappelle tous des difficultés rencontrées lors des premières minutes, des approximations, des erreurs… Mais les émotions vécues hier soir devant ce match de la 1ère journée de championnat, contre Montpellier, ce sont des émotions tellement fortes, tellement puissantes qu’elles provoquent des délires, des euphories, des orgasmes à tous ceux qui aiment le beau jeu, à tous ceux qui ont une rage de vaincre, à tous les passionnés de l’OM.

Cette équipe est belle, pas parfaite mais elle a un p’tit quelque chose qui risque de nous faire beaucoup de bien, qui risque de nous projeter au-delà du plafond.

Ça y est, le championnat est reparti. Après une intersaison rythmée grâce aux arrivées des nouveaux joueurs olympiens, la Ligue 1 reprenait ses droits ce weekend, avec en clôture de cette 1ère journée, l’opposition sudiste entre Montpellier et notre OM. Les Montpelliérains sont toujours difficiles à manœuvrer, ils sont boostés à chaque fois que l’on joue contre eux et certains plus que d’autres d’ailleurs, comme Mollet qui contre nous sort parfois le grand jeu puis retombe quasiment dans l’anonymat. Ce soir, il manquait des joueurs de part et d'autre mais les équipes restaient compétitives quand même. Dans nos rangs, Payet était utilisé en faux 9 tandis que Under et Konrad étaient placés sur les ailes avec Guendouzi et Gerson au milieu en position offensive et derrière Kamara et Gueye. En défense c’est Saliba, Luan Peres et Balerdi et Mandanda dans les cages. Ce dispositif est particulier et probablement amené à changer en cours de saison avec d’autres arrivées (Lirola ?), mais il va surtout compliquer les coachs adverses, car il est difficilement cadenassable. Les ailiers sont virevoltants et leur entente avec Payet, même plus haut ce soir, est assez alléchante. Guendouzi donne l’impression de maîtriser la Ligue 1 sur le bout des doigts et Gerson, s’il a eu plus de difficultés, reste très intéressant et le sera encore plus avec d’autres matchs dans les pattes.

Lorsque ce match a débuté, j’avais cette sensation qu’il allait pleuvoir des buts. Je ne connaissais bien évidemment pas le score du match, je ne suis pas devin mais je n’étais pas inquiet si l’OM venait à être dominé au score, je me doutais que les joueurs réussiraient à renverser la vapeur. Je le sentais…

A la fin de la première période, après le but refusé à Dim’, les actions de Guendouzi, Saliba ou même Konrad et les deux buts presque chanceux des montpelliérains, il fallait avoir un confiance assez surdimensionnée pour ne pas craquer. Et j’ai réussi à ne pas craquer. Je dois avouer que le but CSC de Luan Peres m’a fait chier (1-0) car le joueur, au regard de la totalité du match, ne mérite pas d’être impliqué sur ce but. Quant au but de Laborde (2-0) qui nettoie la lulu de Mandanda, je pense encore que notre gardien doit être plus concentré. J’avais peur pendant la mi-temps. Peur qu'on se prenne une valise pour le premier match de la saison, peur que nos joueurs découvrant la Ligue 1 montrent un écart trop grand entre leur potentiel et la réalité… Mais, heureusement, en 45 minutes ils ont réussi à me convaincre de ne plus craindre quoi que ce soit. Cette seconde période a, non seulement, montré aux Montpelliérains, mais aussi au football français et européens que l’OM était de retour, que l’OM était pourtant encore en rodage mais terriblement offensif, que l’OM ne connaissait pas l’expression “être battu d’avance”, qu’au contraire l’OM était bien plus fort mentalement que les années précédentes et qu’il allait remettre certaines choses à leur place dans ce championnat si aseptisé par les Qataris imbus d’eux-mêmes.

Alors, oui, l’OM ne va pas tout gagner comme ce soir, l’OM ne remontera pas des scores à chaque fois qu’il sera dominé au score mais l’OM ne va pas se laisser faire et compte bien imposer sa patte de la plus belle des manières : en jouant au football, au vrai !

Je suis extrêmement ravi qu’Under ait marqué le but de la révolte. Lui qui a été injustement critiqué lors des matchs d’intersaison, il s’est démené pour trouver la voie. Et son but, sur une magnifique passe de Konrad (2-1), montre la volonté de toujours y croire qui est la sienne. A partir de ce moment, on a quasiment plus vu les joueurs de la Paillade. En revanche, un joueur qu’on a bien vu, revu, et revu à nouveau sur les replays, c’est Dimitri ! Monsieur Payet s’est fendu d’une masterclass pour cette seconde mi-temps, dégoûtant ses adversaires et détracteurs. D’un magnifique coup franc direct (obtenu par Under), il égalisa, transperçant le mur composé des joueurs locaux (2-2). Puis, sur une récupération, il part à gauche et ridiculise Laborde et autres défenseurs en résistant et marquant le but synonyme de victoire (2-3) ! Il était intenable. Tout comme de la Fuente (Konrad) qui pour un jeune venant du Barça B ne s’est pas laissé impressionner. D’ailleurs, Luan Peres, mis à part son CSC, a prouvé qu’il était un sérieux prétendant à une place de titulaire indéboulonnable.

Quant à Under et Guendouzi, ils m’ont rassuré sur leurs envies et leurs capacités que lorsqu’ils avaient le ballon, j’étais prêt à bondir de ma chaise. Gerson, lui, a été plutôt discret mais qu’on ne s’y trompe pas, il va être terriblement utile dans notre système de jeu. Je prédis de grandes choses pour lui.

Il y a peu de choses négatives à dire sur ce match. Effectivement, jouer sans 9 est un réel problème et il faudra trouver rapidement une solution pérenne pour ne plus forcer Dimitri à être au four et au moulin (même s’il l’a bien fait !). Effectivement, on risque de se prendre des buts avec ce dispositif et je ne sais pas comment nous serons offensifs si nous devons aussi faire attention doublement à notre défense. Mais ce n’est que le premier match, et l’impression qu’il donne, la sensation que l’on ressent en repensant à chaque minute, c’est que non seulement on est partout chez nous, mais qu’en plus, on n’abandonnera jamais. Ces joueurs ont été marqués au fer rouge de Sampaoli. Il ne les laissera jamais se reposer sur leur lauriers, et c’est tant mieux.

L’OM a enfin débuté sa saison avec Sampaoli aux commandes, avec une variété de recrues ultra talentueuses et avec la hargne qu’on a pu entrevoir pendant les matchs amicaux. Je ne sais pas comment seront tous les matchs à venir de l’OM mais ce qui est certain, c’est que l’OM va nous faire vibrer. Il y aura sûrement la défaite dans la saison, peut-être très peu. Il y aura peut-être un moment de difficulté mais dans tous les cas, l’OM va nous faire vivre de grands moments sur tous les terrains de France. Messi va peut-être (s’il vient réellement..) venir en Ligue 1, mais il va rapidement réaliser que pour vivre football, respirer football et aimer le football, ce n’est pas à Paris qu’il fallait signer. Dans tous les cas, on pourra dire que l’OM est renversant, digne et qu’il a encore pas mal de choses à régler pour être une machine de guerre. L’entrée en matière est passée, il me tarde déjà de voir le prochain match. Sampaoli a redonné une âme à nos joueurs, j’espère que cette âme les habitera toute la saison !

Rédacteur : El Calon

Commentaires

  • Léon Berger
    • 1. Léon Berger Le 09/08/2021
    Les autres années ,à 2-0 à la mi-temps, j'allais me coucher, la tête sous l'oreiller, maudissant le sort et ces joueurs de paille qui constituaient ,alors ,l'OM. Hier, j'étais certain qu'après ces buts chanceux de Montpellier, dûs ,aussi, et à l'inattention coupable de Mandanda ,l'OM allait gagner ce match ...Tant la qualité technique de certains joueurs sautaient aux yeux et promettait une suite heureuse ....Il suffisait de voir, à 2-0 la tête des supporters de Montpellier et celle du président Nicollin, pour comprendre qu'ils craignaient cet OM fantastique qui nous faisait ,à chaque attaque, sauter de nitre fauteuil...
    Oui, les autres années , nous aurions encaissé un but sur corner, comme hier, à la dernière minute, selon nos sales habitudes ...Mais hier, nous avions Sampaoli en bord de touche---quoique trop nerveux, à mon goût-et surtout, des joueurs de grande qualité footballistique qui vont nous régaler comme nous ne l'avons été depuis des années ..Merci et félicitations à M.McCourt y muchas gracias y felicitacines al mago Longoria...Bravo...!Bravo ...!
  • JC MENARD
    • 2. JC MENARD Le 09/08/2021
    C'était magique ! J'étais à la Mosson hier et il faut ajouter que cela fait longtemps qu'on n'a pas connu un match avec aucun temps faible.

    aucun joueur n'a été en dedans. Et on sent une joie collective dans ce groupe, à l'échauffement, des sourires pendant le match. Bref une équipe qui fait plaisir à voir.

Ajouter un commentaire

 

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !