Payet 880x660

OL - OM : Le résumé de la conférence de presse de D.Payet et J.Sampaoli !

  • Le 19/11/2021 à 17:04
  • 0 commentaire

Avant le déplacement de l'OM à Lyon pour le match de dimanche soir (20h45) comptant pour la 14ème journée de Ligue 1 Uber Eats, Dimitri Payet et Jorge Sampaoli répondent à la traditionnelle conférence de presse.

Dimitri Payet :

"Le président a essayé de faire passer des messages et moi aussi. Ca n'a pas suffi pour tout le monde. On se retrouve sanctionné et on n'aura pas nos supporters contre Troyes. Ceux qui se sont tenus à carreau aussi sont punis pour la minorité qui a fait n'importe quoi."

"On m'a demandé d'aider au développement de la machine à coups francs, j'ai évidemment accepté, elle m'intriguait. Depuis quelques années, on est sur ça. Je l'utilise fréquemment et je l'affectionne, je prends beaucoup de plaisir à travailler cet exercice."

"Je pense que beaucoup de planètes se sont alignées, avec le coach, le système où je me trouve au coeur du jeu, ça me plait. Je me remets toujours en question. j'ai eu du travail à côté pour retrouver ce niveau."

"Je suis très heureux sur et en dehors du terrain. On a la chance d'avoir un groupe qui vit très bien. On a aussi la chance d'avoir quasiment tout le monde sur le pont."

"On a souvent du mal à s'imposer à Lyon. Il faut qu'on prenne des points à l'extérieur. Ils ont de très bons joueurs. On reste sur un match référence contre eux à domicile. Les matchs contre Paris et Lyon, ce sont les 4 matchs les plus importants de la saison pour nous et nos supporters."

"Paqueta et moi, c'est vrai, on est peut-être ceux qui vont faire parler, mais il y aura d'autres matchs dans le match, Guendouzi Caqueret par exemple. Paqueta a des facultés très rares dans ce championnat. Il ne cesse de progresser. Il fait partie des joueurs beaux à regarder, mais on va faire en sorte de ne pas trop le regarder et de contre carrer son influence."

"Le Classico reste le Classico, mais la rivalité avec Lyon, on est 2 équipes à la lutte derrière le PSG, la rivalité a pu augmenter grâce à ça. J'ai aussi joué à Saint Etienne donc je connais les derbys et tout ce que ça engendre."

"Ma préparation est différente parce que mon corps est différent. Le plaisir, c'est le plus important. Il faut faire attention à son corps avec ce rythme de matchs. Je sais que je ne pourrai pas jouer tous les matchs."

"Les éloges du coach à mon égard m'ont beaucoup touché, ce n'est pas quelque chose d'anodin vu les joueurs qu'il a dirigé. Il n'aura fallu que d'une seule discussion entre lui et moi pour que la confiance s'installe entre nous."

"J'essaie de travailler sur mon attitude envers les arbitres, mais je n'aime pas l'injustice et j'aime gagner, donc quand le résultat n'y est pas, je suis peut-être plus impulsif et ça me joue forcément des tours, je ne pourrai pas jouer à Istanbul à cause de ça."

"D'ici la trêve de Noël nous avons 3 objectifs : être le plus haut possible dans le classement, si on est derrière Paris, ça sera très bien. Il faut se qualifier en Europa League et aussi en Coupe de France."

"Quand on refait nos matchs, qu'on regarde les vidéos, on voit surtout un manque de justesse dans le dernier geste. Les adversaires savent aussi comment on joue, donc ils ont une tactique pour tenter de nous contrer. Il nous faut être plus tueur devant le but et marquer beaucoup plus pour éviter de nous exposer."

"Je n'ai pas tiré un trait sur l'équipe de France. Tant que je sentirai que j'ai le niveau pour y jouer, ça restera dans un coin de ma tête. Les places sont chères, mais quand on a connu les Bleus, ça reste dans un coin de la tête. Je vois les listes, je vois les noms, je pense que c'est compliqué pour le sélectionneur. Il faut être patient ou faire plus. Si ça doit venir, ça viendra."

"Le joueur le plus proche de moi par les qualités de jeu, c'est Amine Harit. On a assez de joueurs de qualité pour pouvoir faire sans moi."

"On a encore notre carte à jouer en Europa League. Il nous a manqué des petits détails, mais ce n'est pas encore l'heure du bilan, on a encore 2 matchs à gagner qui peuvent nous permettre de passer. Je pense qu'on le mérite."

Jorge Sampaoli:

"On a profité de la trêve pour approfondir notre idée de jeu. On en est encore loin. Il faut que mes joueurs se l'approprient. Cengiz Under est toujours en récupération après sa blessure. On va voir si on l'aura Dimanche à Lyon ou Jeudi prochain face à Galatasaray."

"Je ne suis cependant pas certain d'avoir Cengiz avant la semaine prochaine, en tout cas c'est ce qui me parait le plus probable, il a toujours une petite gêne au dos, donc ce sera très difficile de l'avoir pour Dimanche."

"On va affronter un concurrent direct chez lui pour la Ligue des Champions. Lyon est une des équipes les plus fortes de ce championnat et une bonne équipe de ce continent. On va devoir trouver les solutions dans notre jeu pour ne pas se mettre en danger."

"Seul Cengiz Under ne s'est pas entraîné avec le groupe. Concernant les sanctions de la Commission de discipline, je ne connais pas tous les critères liés aux sanctions, on doit les accepter et nous corriger pour ne pas revivre de huis clos à nouveau."

"On espère avoir le Dimitri Payet avec la forme des derniers matchs. Lucas Paqueta a été très bon aussi, que ce soit en club ou en sélection. Ils peuvent l'un comme l'autre faire basculer le match en faveur de leur équipe."

"On doit chercher des explications à nos problèmes offensifs. On peut avoir des soucis de finition, d'automatismes entre les joueurs. On marque peu avec les milieux offensifs. On a Arek Milik qui revient à peine d'une longue blessure. A part Under et Milik, on n'arrive pas trouver des buts. On doit travailler sur la finition de tout le monde pour ne pas avoir à dépendre des individualités."

"Paqueta est un joueur très complet. Il a beaucoup progressé avec Lyon. Il est beaucoup plus important et dangereux pour son équipe. Il a réussi à gérer un moment de crise, ça en fait un joueur top. Il va continuer à s'améliorer. C'est un joueur différent, très difficile à contrôler car il a beaucoup de volume de jeu offensivement."

"Lyon est une équipe qui va trouver son équilibre et qui sera encore plus dangereuse quand ils auront corrigé leurs problèmes défensifs. Il faudra avoir le ballon dans leur camp et éviter qu'ils le récupèrent dans le nôtre."

"Si ce sera Mandanda ou Lopez dans les buts ? Ce n'est pas si clair, mais comme je l'ai dit, je préfère décider selon mes sensations. Je ne suis pas encore sûr pour les 2 prochains matchs, que ce soit pour le gardien ou les joueurs. Je m'appuie sur le feeling que je ressens par rapport aux entrainements. Je ne sais donc pas qui sera titulaire."

"Je ne sais pas si on peut dire que l'équipe me ressemble ou si elle ressemble à l'idée que je souhaite mettre en place. On n'a pas encore la possibilité de soumettre totalement l'adversaire, ce que je voudrais. C'est aussi le spectateur qui définit le chemin à suivre."

"C'est aussi pour ça que j'ai choisi l'OM. Est-ce que je serai capable de rendre cette joie au peuple ? L'équipe et moi même sommes encore en dette par rapport à ça. Le football est aussi très lié aux résultats. Si j'étais seulement rationnel, je ne serais pas entraîneur."

"Ne manque-t-il pas des joueurs pour vraiment mettre en place que ce que je veux ? Oui, on en parle avec Pablo et on lui dit ce dont club a besoin, des joueurs confirmés et à statut. Notre projet est basé sur de la formation, mais aussi sur des joueurs confirmés."

"Je me bats chaque jour pour qu'il comprenne nos besoins et nos attentes. Parfois, c'est possible, parfois non. Ce n'est pas forcément la faute du président, on a aussi un propriétaire qui prend les décisions."

 

Rédacteur; @UniversOM13

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !