Lh 3

OM - Angers : L'analyse Tactique !

  • Le 17/05/2021 à 16:20
  • 0 commentaire

L'Olympique de Marseille s'est imposé 3-2 face à Angers dimanche soir, garce à un triplé de Milik, dont le dernier but à été inscrit sur Penalty dans le temps additionnel, voici l'analyse tactique du match des olympiens.

Un scénario qui se décante dans les dernières secondes, une rengaine du côté du Vélodrome depuis l'arrivée du technicien argentin J.Sampaoli à la tête de l’OM.

Le relâchement des olympiens en seconde mi-temps aurait pu coûter cher au niveau comptable, mais dans le contenu, pendant près d’une heure, les marseillais ont montré de bonnes choses. 

La compo :

La compo annoncée par Canal + au coup d’envoi

Annoncée en 3-5-2 par Canal +, l’OM se présente en réalité en 4-2-3-1. La charnière centrale est composée de Alvaro et de D.Caleta Car, P.Lirola dans une position d'arrière droit et H.Sakai celle d'arrière gauche. Le double pivot V.Rongier B.Kamara vient protéger cette arrière garde et soutenir le quatuor offensif L.Henrique, D.Payet, F.Thauvin et A.Milik.


Mandanda ©

Lirola - Alvaro - Caleta Car - Sakai

Rongier - Kamara

Thauvin - Payet - Henrique

Milik
 

Dès les premières secondes du match, on voit que l’OM opte pour une défense à 4.

Responsabilités à la relance

Dans son système en 4-2-3-1, J.Sampaoli responsabilise un maximum ses joueurs défensifs à la relance. Ainsi, cela évite aux créatifs comme D.Payet ou F.Thauvin de décrocher et leur permet de toucher le ballon le plus proche possible du but adverse pour conserver lucidité et fraîcheur dans les zones décisives.

L’importance du jeu au pied du gardien permet d’affronter le pressing adverse sans avoir besoin des décrochages des joueurs offensifs.   

Avec S.Mandanda, il y a 6 marseillais à la relance pour 6 angevins. Si l’OM arrive a sortir de cette pression, les marseillais seront en supériorité numérique (les joueurs de champ) face aux angevins.  

Un D.Payet qui ne décroche pas, c’est un D.Payet qui se retrouve en position extrêmement intéressante dans le cœur du jeu.

D.Payet entre les lignes, prêt à recevoir le ballon pour attaquer le dernier tiers du terrain.

La verticalité, la clé du match

Fort de cette bonne organisation à la relance, l’OM a maintenant des joueurs derrière la ligne de pression adverse. Bien positionnés et trouvés, ils ont du temps et de l’espace pour donner de la verticalité au jeu marseillais. 

D.Caleta Car trouve une solution verticale avec D.Payet. La justesse de la passe de D.Caleta Car permet d'éliminer 4 joueurs adverses. D.Payet a du temps et de l’espace pour s’organiser. 

Dans la continuité de l’action, D.Payet a réussi à se retourner et va à son tour trouver une passe verticale pour un V.Rongier qui attaque l’espace libre. Cette succession de passes déséquilibre le bloc adverse. 

La présence d’un joueur avec le profil de Luis Henrique au coup d’envoi et dans un rôle plus offensif que lorsqu’il est piston gauche permet d’offrir d’excellente solution de vitesse et de percussion. Ses qualités donnent de la profondeur au jeu marseillais et le bresilien n’est jamais dans une démarche individualiste. Il cherche toujours la meilleure solution collective, ce qui en fait un joueur extrêmement intéressant pour le collectif. 

L.Henrique vient solliciter un une-deux avec D.Payet dans l’espace.

La justesse technique de D.Payet couple à la capacité d'accélération de L.Henrique donne de la vitesse au jeu marseillais

Grâce à ce mouvement vertical bien exécuté, le bloc angevins est déséquilibré et doit maintenant courir vers son but. L.Henrique a la lucidité pour servir parfaitement A.Milik qui a eu l’intelligence de ralentir sa course pour s’offrir une bulle à l'entrée de la surface. 

L’OM a multiplié ces phases de jeu pendant la rencontre, avec réussite, Le deuxième but d’A.Milik en est d’ailleurs l’illustration parfaite. 

V.Rongier libre de tout marquage entre les lignes offre une solution verticale pour D.Caleta Car.

V.Rongier se retourne et trouve immédiatement D.Payet. Sa passe verticale, au sol, bien appuyée, va éliminer la ligne de 4 joueurs angevins.

D.Payet va à son tour, en une touche, lancer A.Milik dans l’espace qui va se retrouver face au portier adverse.

Dans cette position, le buteur polonais est letal et permet aux olympiens de doubler la mise. 

Une première heure de jeu de très bonne facture avant un relâchement qui a vu les joueurs du SCO égaliser mais le contenu est globalement positif.

 Le 3-5-2 semblait s'être épuisé lors des dernières rencontres, et bien J.Sampaoli s’ajuste et propose des solutions par le jeu. Une dernière rencontre avant de se projeter sur la saison prochaine qui verra, quoi qu'il arrive maintenant, l'équipe marseillaise disputer une coupe d’Europe. 

C'était également le dernier match de Florian Thauvin avec la tunique marseillaise, merci et bonne chance pour la suite de ta carrière Florian.

Tac’Tid

Ajouter un commentaire

 

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !