Nantes om

OM : En revenant de Nantes...

  • Le 21/02/2021 à 14:14
  • 0 commentaire

Après la victoire in extremis contre Nice mercredi soir, l’OM se déplaçait sur la terre des Petits Beurres pour tenter de rattraper tout le retard accumulé au fil des semaines passées.

Les biscuits, justement, ne sont pas au mieux avec un nouvel entraîneur en la personne de Kombouaré, mais ont réussi à redresser la tête lors de leur dernier match. Un match donc sous tension, qu’il ne fallait pas perdre, mais surtout, qu’il aurait fallu gagner…

C’est sans Benedetto suspendu, Milik toujours en reprise et Thauvin, fraîchement blessé que l’OM arrivait à Nantes. Nasser Larguet avait décidé, en suivant une certaine logique, de reconduire le onze de départ vainqueur de Nice en milieu de semaine. Je comprends la logique, néanmoins, il me semble qu’en mettant un Lirola et un Amavi sur la première période, tu offres à ton équipe deux pistons sur les côtés capables de lancer Dieng, de dédoubler avec Luis Henrique ou Khaoui et de servir Payet au centre en retrait. Je ne suis pas l’entraîneur, Nasser l’ait probablement de moins en moins malgré un bon travail global depuis sa prise de fonction. Il semblerait, selon les bruits de couloir, que Mineiro est en passe de libérer de son contrat Jorge Sampaoli et que l’Argentin devrait arriver dans les prochains jours… J’ai bien dit, il semblerait. D’ailleurs, je me pose une question, vaut il mieux qu’il arrive avant le match contre Lyon ou après ? S’il arrive, est-ce que cela engendrera une révolution et un sursaut de combativité (on va en avoir besoin contre le FC Lyon et ses clowns) ou bien est-ce que cela va couper l’herbe à une nouvelle unité tant recherchée et peut-être enfin retrouvée ? Nous aurons la réponse très prochainement.

Toujours est-il que le match de ce soir était important pour se maintenir dans les dix premières places et dans une dynamique positive. Autant dire que les 45 premières minutes n’ont servi à rien. Certains diront que le terrain n’était pas génial, d’autres que les Nantais, qui jouaient pourtant à domicile, étaient en bloc bas… Moi je crois surtout qu’on a été incapable d’enchaîner deux passes correctes, d’offrir de belles ouvertures en profondeur, de temporiser et lancer les attaques quand il le fallait. On a pas été réellement inquiété, mais on a pas été capable de les inquiéter non plus.

Le seconde période allait proposer un petit peu plus de rythme sans pour autant nous faire vivre de grands moments footballistiques. En effet, à la 50e minute, sur une passe en retrait quelque peu rebondissante, Mandanda nous clouait sur place avec un raté mémorable qui passera probablement au zapping ainsi que sur les réseaux sociaux et offrait à Nantes l’occasion d’ouvrir le score dans le but vide (1-0). Vu le peu de réactions, les joueurs sur le terrain, les occasions inexistantes, je me suis longtemps dit qu’on allait perdre une fois de plus. Heureusement, miraculeusement, sur une belle récupération de Rongier suivi d’un bon raid, Nagatomo centra dans la surface pour y trouver un Payet lancé qui pouvait marquer en propulsant le ballon dans les cages de Lafont. L’action était belle, le but inespéré (1-1). On pensait, je pensais, que Nantes allait perdre toute la confiance qu’il leur restait et qu’en parallèle, l’OM allait asseoir une domination extrême et pousser pour récupérer les 2 points manquants. Mis à part une belle tentative de Payet, décidément on ne le tient plus…, sur un lob de 35 mètres repoussé en corner par sécurité par le gardien nantais, nous n’avons rien eu à nous mettre sous la dent. Ah si ! Je me trompe : des passes encore mal exploitées, des fautes en veux tu en voilà, des déviations pour l’adversaire… Rien de folichon. Mieux, on allait terminer à 10 avec l’exclusion, logique et méritée, de Sakaï pour une pied dangereux sur la tête de Bamba qui, pour le coup c’est très personnel, l’avait bien cherché.

8 cartons rouges sur la saison, un triste record pour l’Olympique de Marseille qui se retrouve au moins en tête de ce classement. Ce n'est pas très glorieux tout ça.

Alors que ressortir de ce match ? Je dirai, comme je l’ai écrit plus haut, que j’aurai mis Lirola et Amavi en début de match… Ne serait-ce que pour le dynamisme et le côté offensif qu’ils apportent. Cela n’aurait duré peut-être qu’une mi-temps mais au moins, je suis persuadé que nous aurions eu pas mal d’occasions, en tout cas, bien plus que celles que l’on a pas eu durant la première période.

Je trouve aussi que le jeune Luis Henrique n’a pas confirmé ce qu’il avait montré lors du dernier match. Il n’a pas su éliminer ses adversaires en un contre un et a peu pesé sur le côté gauche. Ce qui est dommage car en face de lui ce n’était pas Lyon mais Nantes, avec tout le respect que j’ai pour eux, ils étaient quand même bien plus accessibles que d’autres équipes. Après, il est encore jeune, il est encore perfectible. On va être indulgent.

Payet, mis à part son but et sa tentative, n’a pas du tout été leader de cette équipe, il n’a pas su donner le bon tempo, ni faire de bonnes passes. Est-ce que ce sont les propos de Zeroual qui résonnent encore dans sa tête ? Il aurait pu, justement, faire le match parfait pour faire taire…

Enfin, je mets en lumière l’apport inestimable de Kamara au milieu de notre équipe. Il est vraiment excellent, il mûrit, il évolue et progresse parfaitement. Il a même été plus en vue que Gueye qui, pour moi, n’a pas eu le poids qu’il aurait dû.

C’est dommage de ne pas avoir pu engranger des points à la suite de ceux récupérés mercredi. Ce n’est pas comme si les autres équipes étaient à la traîne…

On a pas perdu mais on a pas gagné et c’est cela qui me déçoit. L’OM avait les cartes et la possibilité de rapporter 3 points de la côte Atlantique. Dimanche prochain, c’est Lyon qui se profile et nul besoin de dire que nous ne serons pas favoris. Les hommes de Larguet (ou de Sampaoli) devront faire preuve d’une sacrée motivation et d’une énorme force de caractère pour renverser la montagne venant du Rhöne. Ce n’est pas infaisable, mais autant dire que l’on part avec un sacré handicap. On peut espérer, ceci dit, recevoir les Lyonnais avec une animation offensive composée de Thauvin, Payet, Ntcham et Milik. Histoire de voir si on pourra être acteur de cette fin de saison ou si on devra simplement se concentrer sur les actions à mener pour les départs d’Eyraud et d’Ouvrard.

Rédacteur : El Calon

Ajouter un commentaire

 

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !