Om fcgb 3

OM : Et maintenant ?

  • Le 17/10/2020 à 14:30
  • 0 commentaire

Ça y est ! La trêve internationale est (enfin) terminée, et l’OM revient ce soir pour la réception de Bordeaux. Mais peut-on véritablement se réjouir de la reprise de la Ligue 1 étant donné les
circonstances ?

Avec un effectif amoindri suite à la lourde suspension de Dimitri Payet et le départ non-compensé de Bouna Sarr pour le Bayern, difficile de se montrer confiant face à l’authentique marathon qui attend les phocéens, en particulier au vu du leur début de saison plus que poussif.
En effet, la réception de Bordeaux est la première confrontation d’une étouffante série de sept matchs tous les trois jours ! Série qui comprend trois matchs de C1 et quatre de championnat. La confrontation face aux girondins n’a en elle-même pas grand chose de rassurant, car l’OM n’a gagné aucun match à domicile depuis le début de saison, et sera privé de son maître à jouer
réunionnais.
Sans même avoir assez de temps pour se décrasser, les hommes d’AVB s’envoleront pour la Grèce, afin de signer le retour du club en C1 face à l’Olympiakos de Mathieu Valbuena. Un match qu’ils pourront jouer avec Dimitri Payet mais sans Boubacar Kamara, qui doit purger la suspension due au carton rouge qu’il avait reçu contre Limassol en 2018.
Ensuite les olympiens devront rejoindre la Bretagne, afin d’aller y défier Lorient samedi prochain à 17h.

Mais tout ceci n’est qu’un prélude, avant le match face à la plus grosse équipe que le Vélodrome accueillera depuis le Bayern Munich en 2012 : le Manchester City de Pep Guardiola.
Une rencontre qui s’annonce éprouvante pour des olympiens qui ne seront probablement pas au top de leurs formes, et qui risque de laisser des traces aussi bien physiques que mentales pour les trois affiches qui suivront avant la prochaine trêve. Car inutile d’espérer une performance similaire à celle des parisiens en septembre de la part des Citizens, la Ligue des champions est leur objectif principal, et ils ont tous les atouts nécessaires pour se présenter en tant que candidat à la victoire finale. Reste à savoir si l’OM sera pour eux un banal caillou sur leur route, ou un potentiel obstacle à franchir.
Est-ce terminé ? Absolument pas, car on enchaîne directement avec la réception de Lens le vendredi de la même semaine, suivi du déplacement à Porto le mardi suivant, pour terminer ce
calendrier démentiel par un dernier match contre Strasbourg à la Meinau (encore un vendredi)...

La réalité est là, les trois prochaines semaines seront déterminantes pour le restant de la saison olympienne, que ce soit pour son parcours en Europe ou sa quête dans une seconde qualification d’affilée en C1. Joueurs et supporters n’auront pas le temps de s’apitoyer sur un but encaissé, ne pourront pas s’attarder sur un mauvais match ou ruminer une défaite.
Le tout dans un Vélodrome désert, qui pourrait malgré cela redevenir le théâtre des rêves olympiens, ou la scène d’un crime très douloureux.

Vingt jours pour prendre son destin en main, vingt jours avec le ballon comme seule pensée,


Et ça commence ce soir...

 

@TykerTheOne 

OM-FCGB

Ajouter un commentaire