1200 l om critiqu milik a pourtant gal une lgende phocenne avant nice

OM : "Fermons nos gueules et supportons cette équipe , merde" !

  • Le 19/02/2022 à 20:29
  • 2 commentaires

Posons-nous la question si nous voulons passer la fin de la saison à critiquer un jour l’OM, à le féliciter, à se sentir plutôt dans le camp de Sampaoli ou celui de Milik, à croire les Domenech, les Schneider ou autres consultants merdiques de l’Equipe TV. Demandons-nous si notre énergie doit aller dans ces combats stériles ou si nous devons la canaliser et la déployer pour soutenir l’équipe durant les prochaines semaines. Car si on se bat dans le vent, l’équipe s’évaporera aussi et nos espoirs s’évanouiront avec, alors ne nous trompons pas de batailles…

L’OM a gagné contre Metz. On pourrait parfaitement s’arrêter là. On pourrait dire qu’on a eu chaud mais qu’on a bien fini par l’emporter. On pourrait dire que l’OM a eu de la chance car le niveau de jeu, plus faible que d'habitude, aurait pu nous jouer des tours. 4 jours après, l’OM a battu, difficilement, une équipe valeureuse d'Azerbaïdjan. On pourrait parfaitement s’en tenir à cette simple constatation et se laisser aller dans les débats, les punchlines et les polémiques nées de fantasmes de journalistes. Oui mais, est ce que cela serait juste au final ? Je lis que l’équipe est pourrie, qu’il faut que Sampaoli se tire au plus vite. Il faut qu’on “recrute “ un nouvel entraîneur et un bien cette fois-ci ! Oui parce que c’est vrai que c’est une vraie quiche l’argentin… C’est vrai que ses résultats avec l’équipe première sont totalement en dessous des objectifs fixés en début de saison. D’ailleurs, il n’a pas su faire ce qu’il fallait contre Lyon et Nice donc c’est un mauvais, c’est pas possible autrement. Contre Lens, il a gagné mais bon, c’était un accident. On a gagné contre Bordeaux, à Bordeaux… Oui mais c’était de la chance. On est dernier du classement…ah non ! On est à la deuxième place mais franchement c’est pas mérité…

Je peux continuer à écrire des conneries comme ça pendant un moment encore. C’est vrai que pour l'Équipe de France, on est considéré comme 65 millions de sélectionneurs, je pense que pour notre club, on est autant d’entraîneurs ! Et en plus, on ferait mieux que lui, les yeux fermés ! Le fait qu’il est modelé rapidement une équipe renouvelée quasiment entièrement n’est qu’un détail, le fait qu’on soit 4 points devant Nice n’est dû qu’aux piètres matchs de Nice…

J’en ai ras le bol. J’ai l’impression d’écrire la même chose à chaque fois. Ne serait-il pas possible de laisser le bénéfice du doute à Sampaoli jusqu’à la fin de saison ? Je lis, dans des commentaires sur Twitter, lorsque mon ami Suix met un classement montrant le bon niveau de l’équipe, qu’on fera le bilan en fin de saison. Pourquoi ne pas alors appliquer cela face aux critiques qui pullulent sur Sampaoli, Milik, Gerson et j’en passe. En fin de saison, l’OM aura une place au classement que nous pourrons commenter, où nous pourrons débattre de la responsabilité de l’entraîneur, des attaquants, du gardien. En attendant, arrêtons de râler à tout bout de champ.

Sur les deux derniers matchs, l’OM a marqué, Milik a marqué, et de jolis buts, d’ailleurs. Et comme le garçon n’est pas très content de son statut, comme c’est un battant, il a envie de plus. Bien entendu, les conférences de presse, les interviews de fin de match font le grand job pour les polémistes. Milik ne comprend pas tout. Sampaoli n’a rien à expliquer. Juste cela et ça fait le bonheur de tous les journalistes de pacotilles ! Ca y est, c’est le clash, le Polonais ne supporte plus l’argentin et vice versa. Le Polonais est en train de préparer une sortie en fin de saison, l’Argentin est en train de creuser sa tombe… Vous n’imaginez pas à quel point cela me fatigue. Je ne dis pas que je suis totalement d’accord avec l’un ou l’autre, je ne dis pas non plus que je comprends parfaitement les choix tactiques de l’entraîneur. Mais je ne suis pas aux entraînements, je ne suis pas dans le bureau de Sampaoli, je ne suis pas dans sa tête. Je n’ai pas sa vision du football mais force est de constater que j’ai été quand même bien plus satisfait de ce qu’il a proposé avec l’équipe que je n’ai été déçu. C’est vrai, il s’est loupé sur des matchs qu’il n’aurait pas fallu perdre mais c’est aussi comme ça qu’on apprend. Je ne lui cherche pas d’excuse, croyez moi, je peux vous assurer que derrière mon poste ou en tribunes (contre Brest notamment) j’étais bien dégoûté de ce que l’équipe proposait. Mais ce n’est pas lui qui fait les mauvaises passes ou les mauvais contrôles, ce n’est pas lui qui tente une passe en retrait au lieu de casser une ligne, ce n’est pas lui qui a dit à Bamba de tirer plutôt que de passer à Cédric qui était seul devant les cages… Bref. Des exemples, on en a tous. Des pour, des contres. On en a tous. Mais pour le coup, vous qui me lisez, on a pourtant tous un point commun, c’est de vouloir l’OM au sommet, au plus haut. Sur les deux derniers matchs, l’OM a eu des difficultés mais a aussi fait jouer son banc. L’OM a eu des difficultés mais a gagné. L’OM a eu des difficultés mais l’OM travaille pour que cela progresse. Il n’y a pas si longtemps on avait Michel aux commandes, on avait des Germain, des Mitroglou, des De Ceglie… Et j’en passe. On a enchaîné Villas Boas et Sampaoli, on est plus dans le même registre. On a des Saliba, Under, Milik, Guendouzi. On a les ingrédients pour que cela fonctionne. Mais c’est comme une bonne pâte à crêpes, si vous la faites trop rapidement, vos crêpes seront difficiles à cuire et à retourner. En revanche, si vous laissez reposer votre pâte au moins une bonne heure et que vous rajoutez ensuite un demi-verre d’eau, la pâte sera bien meilleure et vous aurez de magnifiques crêpes pour le goûter.

Laissons notre équipe se mettre en place, se reposer pour jouir de victoires en démonstration. Profitons des retournées de Milik, des percées d’Under, de la vista de Payet. Soyons heureux d’avoir deux bons gardiens pour l’équipe. Et remercions Longoria d’être aux commandes. Car sinon, à ce rythme, c’est bientôt lui qu’on va vouloir pendre sur la voie publique, lui à qui on hésitait d’ériger une statue tellement son action sur le club nous a transporté dans une autre univers.

L’OM est deuxième, ne l’oublions pas.

Rédacteur : El Calon

Commentaires

  • Flo_m
    • 1. Flo_m Le 19/02/2022
    Je viens de m’inscrire … simplement pour vous dire merci
    Ça fait du bien d’entendre tout ça
    Comparer à toutes ces polémiques permanentes sur notre club .. polémiques à la petite semaine .. capables d’inverser du tout au tout leur point de vue ..
    arrêtons également de cliquez sur ces titres à clics … surfons sur nos sites préférés mais reconnus ..

    Et n’oublions pas les bonnes choses , le positifs rendons nous compte de notre chance
    • le-reseau
      • le-reseauLe 21/02/2022
      Merci pour votre commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire