Pressing a la perte

OM : L'analyse tactique d'OM - Rennes.

  • Le 12/03/2021 à 13:44
  • 0 commentaire

Analysons les choix tactiques de J.Sampaoli pour sa première sur le banc de l'Olympique de Marseille face à Rennes.

Les choix du coach:

Pour entamer son aventure marseillaise au Stade Vélodrome, le technicien argentin opte pour 3-5-2. Alvaro et D. Caleta Car occupent les postes de défenseurs centraux excentrés, entourant L. Balerdi. Les couloirs seront sous la responsabilité de P. Lirola et Y. Nagatomo. B. Kamara sera le milieu défensif de la formation olympienne, S. Khaoui et D.Payet en tant que relayeur derrière la doublette offensive F. Thauvin et A.Milik. 


Mandanda (Cap)

Alvaro - Balerdi - DCC

     Lirola            Kamara          Nagatomo

 Payet                 Khaoui

Thauvin               Milik


 

Voila pour le tableau noir, mais comment cette organisation prend reelement forne sur le terrain

Dès le coup d’envoi, le schéma tactique de J. Sampaoli est clairement lisible.

La grande difficulté pour le Stade Rennais va être de contrôler la paire Thauvin - Payet. En effet les deux créatifs de l’Olympique de Marseille permutent énormément, ce qui rend le marquage difficile pour la formation bretonne.

Les latéraux quant à eux sont très hauts et mangent la ligne de touche. Soit l’adversaire tente de protéger la largeur et va s'étirer permettant aux joueurs axiaux d’avoir plus de liberté, soit l’adversaire prend la décision de rester compacte dans l’axe et les latéraux auront donc de l’espace et du temps pour créer des déséquilibres.

Tous les joueurs sont à leur poste, avec pour chacun des consigne à respecter

En phase de relance

En phase de relance lorsque l’adversaire presse haut, Balerdi est responsable de la sortie de balle. Les axiaux qui l’entourent s'écartent des deux côtés de la surface pour donner des solutions au porteur de balle. Les pistons mangent toujours la ligne ce qui permet d'établir des circuits pour la sortie de balle. Si l’adversaire décide de les marquer, ils prennent alors le risque de libérer les milieux de terrain qui pourront alors être trouvés dans des situations pouvant apporter le danger.  

Tous les joueurs sont concernés par la sortie de balle

Chaque joueur doit respecter des consignes strictes permettant une circulation fluide

Thauvin décroche de son poste de second attaquant pour occuper le half-space

En phase offensive

Lorsque l'équipe parvient à dépasser la ligne de pression, les milieux se projettent avec les attaquants. Thauvin fournit un effort à haute intensité pour se placer en tant que deuxième attaquant. Pour J. Sampaoli l'équilibre est très important. Les attaques se déroulent à 5 ou 6 afin de conserver 4 ou 5 joueurs positionnés en cas de perte de balle. C’est l’un des aspects du jeu qui le différencie de son mentor Marcelo Bielsa que nous connaissons bien du côté du Vélodrome. 

Les pistons eux aussi participent constamment à l'offensive. Le latéral côté ballon propose une position de centre, celui à l'opposé doit alors se positionner dans la surface adverse pour apporter une solution au deuxième poteau. 

Offensive sous Sampaoli.

Offensive sous Sampaoli

Option offensive

Lors de l'entrée d’un joueur avec le profil de Luis Henrique, avec des qualités de vitesse balle au pied et capable d’apporter de la profondeur au jeu, J. Sampaoli adapte le rôle de son piston. En effet, en phase offensive, c’est Luis Henrique qui attaque le couloir. Y. Nagatomo occupe lors de ces phases l’inter-espace afin de toujours proposer une solution au porteur de balle et assurer la bonne occupation de l’espace. 

Option offensive avec un ailier rapide qui occupe le couloir et le latéral qui rentre au cœur du jeu.


Pressing à la perte

A la perte du ballon, les marseillais empêchent l’adversaire de se retourner. Les joueurs offensifs viennent resserrer le porteur pour l'empêcher de remiser et les joueurs défensifs pressent immédiatement le joueur adverse pour qu’il ne puisse pas se tourner face au jeu.  

Intensité du pressing à la perte

En phase défensive

En phase défensive, le replacement est primordial. Dans ce système, les joueurs composant le milieu de terrain aux côtés de Kamara sont cruciaux. Ils doivent empêcher les projections adverses. Cela demande une grosse débauche d'énergie.

Le volume de jeu de F.Thauvin lui permet d’effectuer les courses défensives nécessaire au système de J.Sampaoli

En quelques secondes F.Thauvin s’est replacé


 

 

Lors d’une phase de défense placée

Lorsqu’un défenseur marseillais décide de prendre en chasse un joueur adverse, il va le harceler sur plusieurs mètres afin de l’obliger à reculer. Beaucoup d'agressivité et la volonté de défendre en avançant.

    

D. Caleta Car prend en chasse Camavinga sur 10 mètres afin de le forcer à rebrousser chemin. 

Pour son premier match sur le banc des phocéens, J.Sampaoli a empoché trois points mais a surtout commencé à mettre sa patte sur le jeu de l'équipe. Des débuts prometteurs qui nous donnent très envie de voir la suite.   


Tac’Tid

Ajouter un commentaire

 

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !