1 2 thauvin axe

OM - Lorient : Analyse tactique du positionnement de F. Thauvin !

  • Le 19/04/2021 à 17:09
  • 0 commentaire

Pour le match face à Lorient, J. Sampaoli a décidé de placé Florian Thauvin coté gauche, qui n'est pas son coté de prédilection, Tac'Tid à choisi d'analyser sa prestation à ce poste .

Lors de cette rencontre entre Marseille Lorient comptant pour la 33eme journée de Ligue 1, une première interrogation se pose aux supporters marseillais. En effet, dans le système en 3-5-2 de J.Sampaoli, L.Henrique et Y.Nagatomo étant sur le banc et J.Amavi absent, qui va occuper le rôle de piston gauche, H.Sakai ou F.Thauvin? 

Dès le coup d’envoi, la réponse est donnée et c’est bien l’option F.Thauvin qui est choisie par le coach, H.Sakai intègre pour sa part la défense à trois en compagnie de L.Balerdi et L.Perrin.

            Mandanda (C)

          Perrin - Balerdi - Sakai

                   Lirola     Kamara    Gueye    Thauvin

                           Cuisance                 

              Payet               Milik


 

Les idées de J.Sampaoli avec cet effectif là sont maintenant connues et la composition du jour nous permet de nous interroger sur un sujet en particulier, le cas Florian Thauvin. 

Les débats sont légions en cette fin de saison, qui garder pour coller au projet marseillais de la doublette P.Longoria J.Sampaoli?

F.Thauvin est l’un des joueurs clivants de cette équipe, et la décision entre le voir prolonger ou s’en séparer cet été agite les discussions.

En fin de contrat on annonce des discussions potentielles pour une prolongation. J.Amavi et Y.Nagatomo étant eux aussi en fin de contrat cet été,  F.Thauvin peut-il être une option en piston?


Au poste d’attaquant intérieur droit, le marseillais cristallise les crispations ces derniers mois en se montrant peu décisif  et en multipliant les duels perdus en 1vs1, qui faisaient sa force les saisons précédentes.

Positionné en piston gauche pour débuter face à Lorient, il avait une chance de prouver à ses détracteurs qu’il avait encore un rôle à jouer à Marseille notamment grâce à sa polyvalence.

Avec ses nombreux efforts dans le couloir droit sous Bielsa en 2014-2015, on avait à l’époque émis la possibilité pour Thauvin de jouer dans cette position. 


Alors que penser de F.Thauvin piston gauche? 

 

En phase offensive

Lors des phases de possessions marseillaise, F.Thauvin se positionne très haut dans son couloir, qui est une consigne habituelle chez J.Sampaoli mais qui correspond bien au joueur olympien.

En phase offensive, l’OM forme un 3-2-2-3 que l’on commence à bien connaître.

En phase offensive, F.Thauvin vient occuper son couloir à hauteur de A.Milik

Cependant, F.Thauvin se retrouve souvent en position offensive très axiale. Une option qu'on n'avait pas encore vu avec Y.Nagatomo ou L.Henrique à ce poste, ce qui nous pousse à nous questionner si ce positionnement était un choix du coach ou de l'inexpérience de F.Thauvin à ce poste. 

Habituellement dans le système de J.Sampaoli, les joueurs chargés d’animer les ailes viennent coller la ligne afin d'étirer le bloc adverse et de pouvoir trouver plus facilement des passes intérieures. Le réflexe, naturel ou non, de F.Thauvin de se réaxer permet aux défenseurs lorientais de défendre de manière plus compacte.

Le positionnement axial de F.Thauvin permet aux joueurs de Lorient de ne pas avoir à défendre sur la largeur, d’avoir un bloc plus resserré, ce qui empêche les olympiens de créer du jeu. 

Pour solutionner ce problème d’occupation de l’espace, on voit H.Sakai se projeter dans le couloir pour donner de la largeur au jeu marseillais.

Suite au positionnement de F.Thauvin, H.Sakai occupe le couloir gauche afin d'étirer le bloc adverse dans la largeur. 

Cette solution apportée par H.Sakai a aussi un revers à sa médaille. Afin d’assurer une sécurité défensive, J.Sampaoli aime conserver 4 joueurs en retrait afin de se protéger un maximum contre les transitions adverses. Or, avec les projections de H.Sakai pour compenser le positionnement de F.Thauvin, l’OM attaque à 7 et défend à 3, ce qui les rend plus vulnérables sur les transitions lorientaises qui ont fait très mal en première mi-temps.  

F.Thauvin se rapproche de A.Milik, H.Sakai se libère de la défense à 3 pour occuper le couloir gauche. L’OM devient plus vulnérable aux transitions adverses.

La position axiale de F.Thauvin crée de la vulnérabilité à la perte du ballon. L’OM est fébrile à chaque transitions lorientaises.

Sa participation à la relance

Afin de toucher des ballons, F.Thauvin n'hésite pas à décrocher. Malheureusement, se rapprocher de ses coéquipiers n’est pas toujours leur rendre service et parfois donner une solution, c’est s'éloigner pour donner de l’air.

Il y a déjà 7 marseillais pour 6 lorientais, le décrochage de F.Thauvin vient encombrer la relance avec un 8 pour 6, de plus avec son décrochage il amène avec lui un joueur lorientais au pressing. Si F.Thauvin s'était au contraire éloigné, il aurait donné de la profondeur au jeu marseillais et 1 voir 2 joueurs lorientais l’auraient suivi ce qui aurait donné de l’air au porteur. 

De plus, lorsqu’il décroche en étant sur son côté droit habituel et qu’il est face à son propre but, il peut utiliser son pied gauche pour sortir du pressing et s’ouvrir le terrain. En étant positionné en piston gauche et qu’il court face à son but, il doit utiliser son pied droit, couplé aux manques de repères, il met en danger son équipe.

En décrochant, F.Thauvin se retrouve sous la pression de 2 lorientais à devoir jouer sur son pied droit. Il décide d’orienter le jeu vers l’axe du terrain

Le choix d’orienter le jeu dans l’axe de son mauvais pied de la part de F.Thauvin met en grand danger son équipe. 3 lorientais se trouvent derrière la ligne de pression marseillaise complètement désorganisée car elle est en train de remonter. 

Le bilan 

L’un des aspects positifs de voir F.Thauvin sur le côté gauche, c’est qu’il peut centrer plus naturellement pour trouver A.Milik dans la surface.

Malheureusement à ce petit jeu, ce sont les défauts qui l’emportent.

En effet l’une des forces de F.Thauvin c’est l'élimination notamment quand il est positionné à droite et qu’il rentre à l'intérieur du terrain balle au pied. Lorsqu’il est sur le flanc gauche, il doit donc déborder pour éliminer, ce qu’il n'a pas réussi à faire durant toute la première mi-temps.

 De plus, sa propension à se diriger vers l’axe plutôt que de manger la ligne oblige l’un des 3 défenseurs axiaux à remplir cette tâche, rendant l'équipe plus vulnérable aux transitions offensives adverses. 

J.Sampaoli reconnaîtra d’ailleurs lui-même en conférence de presse s'être trompé sur ce choix tactique et rectifiera dès la mi-temps avec l'entrée de L.Henrique à la place de L.Perrin qui passe piston gauche, Kamara intègre la défense centrale ce qui permet d’offrir une plus grande variété de passes à la relance avec sa qualité de jeu long, F.Thauvin, lui, se retrouve sur son côté préférentiel plus proche de la surface.

Plus que 5 matchs pour J.Sampaoli et son staff afin d’imaginer et de tester les options qui pourront être utiles à l'Olympique de marseille version 2021/2022, rendez-vous à Reims Vendredi pour les prochains enseignements.

Tact’Tid

Ajouter un commentaire

 

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !