61bf43fe2fc91 haie d honneur

OM : Piège évité, merci le triplé...

  • Le 20/12/2021 à 10:05
  • 0 commentaire

L’OM jouait hier après-midi les 32es de finale de la Coupe de France contre l’équipe de National 3. Si sur le papier, l’OM était hautement favori, on sait très bien que la vérité du terrain est parfois toute autre. Il suffit de repenser à Andrézieux, à Carquefou, entre autres. Aussi, il est quand même très bon de savoir que la victoire fut au bout de la rencontre, avec la manière et avec le respect que nous aimerions voir sur tous les terrains chaque semaine.

Que retiendrons-nous de cette rencontre ? Nous, supporters de l’OM, nous pourrions retenir le score, le triplé de Milik ou les trois passes décisives de Guendouzi. Nous pourrions aussi retenir l’entrée en jeu du jeune Targhalline à la place d’Amavi ou encore le premier but de Luis Henrique en compétition officielle. En tant qu’amoureux du football, nous pourrions surtout retenir le respect qu’il y a eu dans cette rencontre. Les joueurs de National ont joué avec leur coeur, avec leur envie de gagner. Les joueurs de l’Olympique de Marseille ont aussi joué comme ils pouvaient en butant sur une équipe bien regroupée, en tentant sans être très efficace. Mais, ce qu’on espérait, surtout après l’ouverture du score des amateurs, c’est une réaction et une maîtrise entière de l’OM.

Il aura fallu attendre la fin de la première période pour voir l’OM recoller au score par le biais de Milik. De la Fuente, qui avait réussi à s’infiltrer dans la surface de réparation, a été stoppé illégalement et offrit à son équipe l’occasion d’égaliser. Sur cette action, le défenseur adverse a malheureusement pris un second carton jaune synonyme de rouge. Avoir toute une nouvelle période, en supériorité numérique face à une équipe valeureuse certes, mais limitée, c’est quand même assez rude. Mais encore une fois, nous avons déjà assisté à des sabordages de l’OM dans des situations similaires. Cet après-midi, l’OM a été sérieux. Il faut dire que cette histoire de respect avait commencé avec la composition de l’équipe. Sampaoli avait construit une équipe assez proche de ses habitudes de championnat. Le coach argentin avait décidé de mettre toutes ses chances de son côté. Il aurait très bien pu mettre une équipe bis ou ter mais, à part quelques changements, il a mis des joueurs qui sont habitués à fouler le terrain chaque semaine.

En deuxième période, l’OM a déroulé tranquillement, en grattant des ballons, en centrant, en faisant de belles ouvertures… Milik a récidivé une première fois sur une balle de Guendouzi, Luis Henrique lui a emboité le pas, puis le Polonais a clos les débats en fin de rencontre, encore sur un ballon du milieu de terrain français. Certains diront que pour l’OM, c’était bien plus simple de gagner une fois en supériorité numérique mais parlez-en à l’équipe de Troyes, qui à 11 contre 8, n’a pas su faire la différence face à Nancy. D’autres diront que la différence de niveau était un peu trop flagrante mais on sait très bien que la Coupe de France offre souvent des surprises malgré les différences de niveaux. Metz en a fait les frais face à Bergerac. Les Olympiens avaient, eux aussi, souffert contre des équipes prétendues bien plus modestes. Cette fois, il n’y a pas eu de surprise. L’OM a su se mettre à l’abri et l’a bien fait. Milik a pu se rassurer, ce qui est une bonne nouvelle. Guendouzi s’est encore mis en valeur, ce qui n’est pas rien. On peut dire que les Marseillais ont bien géré le match.

Je regrette cependant qu’on ait pas permis à d’autres jeunes de fouler la pelouse et de se tester, une fois le match en main. Mais ce n’est que mon côté râleur permanent.

L’OM est qualifié en 16e et jouera encore contre une équipe de niveau plus modeste, l’équipe de Chauvigny. Il faudra être aussi sérieux là-bas qu’aujourd’hui. Tout le peuple marseillais souhaite voir inscrit, à nouveau, le nom de l'Olympique de Marseille sur le trophée de la Coupe de France et avec Sampaoli, il y a une hargne véhiculé et un sens de la gagne qui peut, peut-être profité à l’équipe si tout le monde tire dans le même sens. Mais dans tous les cas, en ces temps de violence assez tristes à voir, il faudra, qu’importe le résultat, que le football reste une fête et que les deux équipes se respectent du début jusqu’à la fin, sur le terrain et dans les tribunes…

Rédacteur : El Calon

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !