Larguet

OM - PSG : Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse d'avant match !

  • Le 05/02/2021 à 14:00
  • 0 commentaire

Avant la réception de Paris dans le cadre de la 24ème journée de Ligue 1 Uber Eats dimanche soir (21h), Steve Mandanda et Nasser Larguet répondent à la presse.

Steve Mandanda :

"Les derniers jours ont été mouvementés on va dire. C'est dommage de vivre ce genre de situation. Il va falloir vite trouver des solutions pour que les choses s'apaisent. On a besoin d'unité, de calme, c'est ce qu'on recherche pour finir au mieux cette saison"

"On n'a pas eu le choix. Le match à Lens, on a fait une bonne première mi-temps, mais c'est dommage pour le groupe, on n'a pas réussi à tenir. Il faut rester positif."

"La seconde saison s'est moins bien passée que la première. J'apprécie beaucoup André, il nous a énormément apporté. Moi, comme la plupart des joueurs, sommes déçus de son départ, mais c'est le milieu du foot qui veut ça."

"J'étais au courant la veille. Il y a eu une déception, il nous a expliqué les raisons. On n'a pas eu trop le temps de gamberger, ça s'est fait dans la précipitation."

"On connait l'importance du match de Dimanche, Paris est à un très haut niveau et nous dans une période compliquée. Ils sont favoris, mais c'est à nous d'être à 100%. C'est important pour le club et les supporters, on doit sortir de ce match sans regret."

"Ce qui s'est passé Samedi, c'était une première. On a franchi un cap, j'espère sincèrement qu'on va retrouver de la sérénité parce que ce n'est pas une bonne chose pour le club. Tout part de nos résultats et de nos prestations."

"Ce qui est arrivé avec le coach, ce n'est pas qu'une seule chose. Il y a eu une accumulation depuis pas mal de temps entre la direction et le coach, les résultats en C1 et L1."

"Les supporters n'ont pas la chance d'être au stade cette saison. Il faut régler ce qui est possible d'être réglé et finir la saison dans l'unité."

"Il faut être unis pour que l'OM retrouve une certaine image. On est tous responsables. On est arrivés à un point catastrophique, on peut encore discuter et calmer les choses. Avec les résultats, l'ambiance est plus facilement sereine et calme."

"Quand je suis arrivé, Spinosi était l'entraîneur des gardiens. Il était content et excité d'être avec nous à Lens. C'est un plaisir de travailler avec lui, on tire dans le même sens."

"On a été plus difficiles à jouer sur les 2 derniers matchs contre Paris. Ca reste un match particulier. L'attente est là. On va donner le maximum et tout faire pour gagner ce match, pour les supporters qui n'ont pas la chance d'être là."

Nasser Larguet :

"On essaie de ménager certains joueurs. Il est encore trop tôt pour dire qui sera apte pour le match. Ceux qui sont sur le terrain sont aptes. Pour les autres, on attend 2 jours du match. Milik est entre les mains des médecins, on verra. Rongier est sur le retour, lui aussi on attend le feu vert médical."

"On réfléchit pour la composition, chaque match a sa propre vérité. A Lens, on a mis les joueurs les plus aptes. Je pense que Kamara et Alvaro ont fait une très bonne prestation."

"Je n'avais pas travaillé avec eux avant Lens, mais j'ai surtout fait un discours, revenir sur les fondamentaux, mettre les joueurs devant leurs responsabilités et leur donner confiance. On a beaucoup travaillé les coups de pied arrêtés et les centres adverses."

"Mon état d'esprit est le même avec les pros qu'avec les jeunes. C'est un métier de terrain. J'aborde le Classico comme tous les matchs, même s'il est particulier. On doit le gagner et faire vibrer nos supporters qui regarderont la télé."

"J'ai un ancien attaquant, Philippe Anziani et un ancien défenseur, Maxence Flachez, on travaille beaucoup à la vidéo pour corriger nos erreurs et mettre la meilleure équipe possible."

"Les événements de Samedi étaient durs, ça a secoué les joueurs. Je sens une grande motivation pour les prochaines échéances. Ils sont très pros et focus sur ce qui les attend sur le terrain."

"Je suis un formateur dans l'âme, je n'ai aucune ambition de médiatisation. Je vis un pur bonheur, mais je veux vite revenir avec mes jeunes."

"Il faut faire son métier sur le terrain. On n'est jugés que sur le résultat. Le discours est de reprendre du plaisir, de jouer, tout donner et on fera les comptes à la fin du match."

"Ca fait 2 ans que je n'avais coaché sur le terrain, mais toute la semaine, je suis sur les terrains. Basculer comme numéro un, il faut être prêt dans la tête rapidement. Merci aux joueurs qui me mettent dans les bonnes conditions."

"Je fais ce qu'on me demande de faire, on ne m'a donné aucune date, j'ai pour mission d'accompagner l'équipe pro, le temps qu'un entraîneur arrive, mais je n'ai aucune échéance."

"Il n'y aura pas de grand discours avant le match. On a une équipe qui est joueuse comme sur le but avec Germain qui remise pour Alvaro et Milik en renard des surfaces. J'ai envie de retrouver ce genre de sensations contre Paris."

"Les joueurs ont découvert la composition avant de partir au stade. Je leur ai demandé de prendre leurs responsabilités. Il fallait qu'on aille chercher un résultat collectivement avec sérénité et sans excitation."

"L'exigence en pro à l'OM est très haute. Il y a des minots qui peuvent taper à la porte, mais il va falloir qu'ils viennent gagner leur place à l'entraînement. Mais tout est ouvert pour eux si ils s'en donnent les moyens."

"Pour Ntcham, je ne sais pas, je vais voir si au niveau administratif tout est réglé pour qu'il soit qualifié. J'ai découvert cette info comme vous ce matin."

@UniversOM13

Ajouter un commentaire

 

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !