Gerson

OM - Sète : Préparation sous le chant des cigales …

  • Le 12/07/2021 à 09:24
  • 0 commentaire

L’OM poursuit sa préparation estivale. Cet après-midi, nos Phocéens rencontraient l’équipe de Sète au centre d'entraînement Robert Louis Dreyfus. Ce match de préparation a permis de mettre sur la rectangle vert le brésilien Gerson et, en fin de match, Konrad de la Fuente.

Il aura aussi donné l’occasion de retrouver Balerdi au sein de la défense olympienne. Ce que l’on peut dire de ce match de préparation, c’est qu’il y a de belles promesses mais aussi pas mal de travail à fournir.

C’était la grosse attraction de la rencontre, les premiers pas de Gerson sous le maillot marseillais. Ce que l’on peut en dire, tant est que l’opposition dans l’entrejeu n’était pas non plus ouffissime, c’est qu’il semble à l’aise techniquement. Il n’a pas été impressionnant mais il a été simple et a su s’imposer sur plusieurs actions, plusieurs ballons. Son jeu avec Dimitri Payet a été aussi alléchant. Il y a encore des automatismes à trouver, à travailler, à peaufiner mais il y a quelque chose dans son jeu, dans sa vision qui me dit qu’avec des matchs dans les jambes il aura son implication sur la plupart des rencontres de l’OM.

Pour cette rencontre, Sampaoli avait édifié une équipe assez originale en mettant en faux 9 un Dimitri Payet, avec à son côté gauche Luis Henrique et à droit le jeune Dieng. C’est d’ailleurs ce dernier qui ouvre le score sur une passe parfaite de son meneur attaquant, le tout à la 15e minute (1-0). Le jeu a du mal à être fluide mais ce n’est pas inquiétant, il manque une grande partie des prochains titulaires. Les joueurs essaient principalement de gagner en énergie, en automatisme, en endurance et en explosivité. De l’explosivité, il y en a déjà en défense avec une bataille de testostérones entre le joueur sétois Célestine et le duo Balerdi et Alvaro. Sur une action côté droit de la défense de l’OM, le jeune argentin se fait “retourner” contre un panneau publicitaire. Il n’y a pas besoin de plus pour qu’il ait le besoin de s’affirmer contre une équipe qu’il ne rencontrera plus dans la saison. C’est à la fois de bonne augure, cela montre que le jeune néo marseillais n’a aucune intention de se laisser faire, par qui que ce soit. Mais cela montre aussi la sensibilité, presque puérile, qui prouve que le jeune ne sait pas encore se gérer et se contrôler. Il est bien entendu secondé par son compère espagnol au sang chaud, Alvaro. Je pense que cela n’est pas grave, c’est peut-être même une belle promesse de hargne et de grinta, tant que cela ne déborde pas et ne fasse pas fleurir les cartons jaunes ou rouges.

Ce match se joue sur 3 tiers temps, comme au match précédent, et pour ce premier tiers temps, le jeu est assez équilibré, les deux équipes se jaugent, se donnent quelques coups, tentent aussi. Et comme c’est équilibré, l’égalisation se fait naturellement sur une certaine passivité de la défense olympienne encore en rodage, à la 23e minute sur un centre pour le jeune NGom qui ne se fait pas prier pour mettre le cuir au fond des filets (1-1). Cela n’a pas pour effet d’inquiéter les locaux qui tentent de se défaire du marquage et de la pression sétoise mais il faudra quand même, une belle parade du gardien Simon à la 26e pour faire comprendre que le travail de préparation n’est pas qu’une illusion.

Dans le deuxième tiers temps, nous constatons qu’il n’y a aucun changement. Sampaoli veut faire en sorte que ses joueurs engrangent des minutes sur le terrain, qu’ils engrangent des réflexes. Notamment pour le duo Payet-Gerson qui continue à se chercher, à se trouver. Et le second, sur une récupération dans la surface adverse, réussit à obtenir un pénalty que le premier nommé se fait un plaisir à valider. Avec cela, il y aura un déboulé de Radonjic (qui aura remplacé Rongier) qui aurait mérité un autre sort. De ces deux premières périodes, on retiendra la belle activité offensive de Dieng, qui s’il continue de faire ce genre de rencontre, pourrait très bien (ce serait hautement mérité) rester dans l’équipe première où il obtiendra du temps de jeu tant il a un potentiel à confirmer. En revanche, sur son côté droit, il a encore pas mal de carences dans le repli défensif. Nous ne savons pas s’il sera toujours utilisé sur ce côté droit mais si tel est le cas, il lui faudra redoubler d’efforts pour être réellement régulier et complet.

Dans le dernier tiers temps, comme lors de la première rencontre, Sampaoli a fait rentrer pas mal de jeunes de la réserve et en plus d’eux, Konrad de la Fuente. Le jeune américain a pu montrer quelques exemples de ses capacités, notamment en vitesse de pointe et en qualité de centre où son sérieux pourra rendre de bons services au cours de la saison. Lors de cette période, à part la blessure d’un sétois à cause d’une faute de Bilal Nadir, il ne s’est absolument rien passé de fou. Cela a permis aux jeunes de se montrer et aux autres de se reposer.

Autant dire que cette rencontre n’aura pas donné autant de frissons que la finale de France Brésil 98 mais ce n’était pas le but. On aura vu une équipe olympienne volontaire mais encore brouillon, sûrement à cause du travail foncier demandé par Sampaoli. Il faudra encore travailler, courir, transpirer, apprendre des déplacements des autres pour monter en niveau, pour devenir imbattables. Imbattables ? J’en demande trop ? Vu le mercato que nous faisons cette année, je crois que je suis en droit d’être exigeant avec cette équipe.

Rédacteur : El Calon

Ajouter un commentaire

 

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !