6 1

ON MONTE DOUCEMENT EN RÉGIME !

  • Le 23/07/2020 à 21:58
  • 0 commentaire

Heimstetten 1-6 Marseille (amical), Mercredi 22 Juillet 2020

L’Olympique de Marseille jouait son deuxième match en cette douce soirée de juillet dans les prés verts d’Allemagne contre la modeste équipe de Heimstetten (D4).

Le résultat, bien que flatteur n’est encore une fois qu’anecdotique. L’important est toujours de monter en régime et de permettre aux joueurs de retrouver les sensation d’une confrontation.

La composition de début était assez simple avec Mandanda et une défense assez classique mise à part le positionnement de Khaoui en latéral gauche. Au milieu, Sanson, Strootman et Kamara et enfin un trio offensif composé de Thauvin, Payet et en pointe le jeune Aké. Le schéma en 4-3-3 est bien connu maintenant et bien en place.
On le sait, lors de ce genre de match, la différence de division ne se voit pas forcément tout de suite, tout d’abord parce qu’à chaque fois les équipes de division inférieure sont toujours bien en place au départ et un peu morte de faim. C’est un peu ce qu’il s’est passé pendant cette rencontre. L’OM, sérieux, assez calme a tenté plusieurs fois par quelques accélérations de Payet et Thauvin… A chaque fois, la mir n’était pas réglée. Il a fallu attendre l’ouverture du score des allemands pour voir Marley Aké répliqué d’une tête bien studieuse (1-1). La première demi-heure était passée, les allemands baissaient de rythme et nos Olympiens ne perdaient pas l’occasion pour enchaîner deux autres buts. Le premier de Kamara, d’un joli centre finissant dans la lucarne opposée à la suite d’un corner de Payet (1-2). Le second par notre petit Aké qui doublait son ratio (1-3). La mi-temps permettant de changer certains joueurs, ce fut une valse de remplacements qui suivit : Rongier pour Strootman, Chabrolle pour Payet, Benedetto pour Aké, Sarr pour Alvaro, Gueye pour Kamara, Germain pour Thauvin, Amavi pour Khaoui et Pelé pour Mandanda. Un bon remaniement qui cassa le rythme qui s’était élevé en fin de première période. Il fallut attendre une bonne vingtaine de minutes pour voir Chabrolle, qui d’un magnifique dribble rappelant un certain Drogba un soir d’Europa League, trompa le gardien adverse (1-4). Quelques minutes plus tard c’est ce même Chabrolle qui centra pour Pipa qui marqua facilement d’une jolie reprise (1-5). Radonjic profita de la sortie de Sanson pour rentrer mais sans avoir une réelle influence sur le jeu. Le jeu retomba, laissant Pelé nous montrer qu’à son âge il pouvait très bien s’envoler et sauver son équipe d’une réduction de score. Ce n’est qu’à la toute fin que Rongier donna la dernière note et marqua d’un joli lob (1-6). L’arbitre siffla la fin du match sur ce dernier but.
Que dire de ce match ? C’est toujours un plaisir de voir son équipe sur le terrain vert. C’est bien mieux que de n’avoir que des articles faits de rumeurs et parlant que de l’extra-sportif. Ensuite, ce que l’on peut ajouter, c’est qu’il nous faut réellement un autre LG. Amavi reste sur sa fin de saison dernière, c’est à dire, un bon LG mais qui ne pourra pas faire la même saison, tout seul. Ensuite, on peut se dire que Thauvin et Payet, s’ils sont bons, seront déterminants, ils pourront approvisionner Pipa ou le prochain AC en bons ballons. On peut ajouter que la patte AVB est toujours là et que les nouveaux sauront, à mon humble avis, suivre le pas des joueurs déjà sous ses ordres. J’ai bien aimé l’implication de Chabrolle même si d’après moi, il serait mieux en prêt pour s’aguerrir. J’ai aimé le petit Aké. J’ai aimé son envie et son implication. J’ai aimé qu’il lève les bras même sur un but refusé pour hors jeu. J’ai aimé qu’il soit le minot qui nous fera probablement oublier Lihadji. Gueye a été moins en vue cette fois-ci mais ce qu’il a fait, il l’a fait proprement. Il ne stresse pas, se retourne parfaitement et oriente le jeu quand il le faut. Pas vraiment de bémol dans ce match même si tout le monde n’a pas été au même niveau. Il faudra attendre aussi un adversaire bien plus robuste pour se rendre compte du vrai niveau de l’équipe. Avec un buteur en plus et un LG en supplément, les petits ajustements du coach portugais donneront un avantage certain comparé à l’année dernière. Le prochain match, le 25, nous donnera peut-être la possibilité de voir Balerdi sous le maillot olympien. Nous pourrons juger, car nous jugeons toujours parfois hâtivement, son niveau et les progrès qu’il doit ou devra faire.

Deuxième match, deuxième victoire, 2 buts encaissés et 11 de marqués. C’est pas mal même si certains diront que l’opposition est quand même extrêmement faible pour l’instant. Je reste très attentif aux choix de composition faits par AVB ainsi qu’à l’implication des joueurs car, c’est dans l’implication de ces derniers lors des matchs amicaux que nous en devineront l’ambiance réelle du groupe. Et de cette ambiance nous pourrons envisager une saison plus ou moins facile. Un groupe s’est formé l’année dernière, ce même groupe a tout fait et réussi à faire changer d’avis Villas Boas de quitter le navire après l’affaire Zubi. Si les nouveaux éléments se fondent dans la masse, je crois, sans trop m’avancer, que nous aurons de beaux moments à regarder devant notre TV, dans les bars ou chez nous, au Vélodrome…

Rédacteur: El Calon

Ajouter un commentaire