84177253 1017071808663626 7632830254259634176 n

VOIR LE VERRE À MOITIÉ…

  • Le 03/02/2020 à 15:12
  • 0 commentaire

Il y a deux manières d'analyser le match d'hier. Soit on reste optimiste, soit on penche vers la négativité. Hier les quelques 22 acteurs sur le terrain ainsi que les coachs, les remplaçants et le public nous ont offert un spectacle de piètre qualité. Mais pouvions nous espérer plus?

Autant pour Angers on pouvait avoir quelques craintes qui se sont avérées à peu près justes, autant pour ce match “mythique” du championnat j'étais confiant aux vues des dernières sorties bordelaises, de leur égo surdimensionné et de notre capacité à renverser les gros… oui mais bordeaux n'est pas un gros… je le savais avant, je l'ai constaté durant la rencontre. Et force est de constater que AVB n’a pas trouvé encore la technique pour jouer contre des équipes qui jouent en défense, qui jouent à ne pas perdre. Au regard de la première période pourtant, Bordeaux a semblé vouloir attaquer et c’est ce que l’on a vu, une équipe bordelaise offensive et une équipe marseillaise restant en bloc pas très haut, peinant à la transition récupération/phase offensive, si bien que nous pouvons tous dire que notre première mi-temps était une des pires jamais vues depuis longtemps. Le but de Pablo venant ponctuer cette pauvreté de jeu. Heureusement pour nous, la règle de “la main qui touche le ballon, ça fait faute” est toujours d’actualité, n’en déplaise à Habib Beye pour qui, curieusement le but aurait dû être validé. A trop vouloir jouer les mecs neutres, il en vient à dire des stupidité digne de la chaîne qui l’emploie! Au retour des vestiaires, il était normal d’exiger des acteurs sur le terrain un peu plus d’envie, de passion et de talent. Ce fut légèrement mieux, mais cela n’a pas été non plus flagrant. Et l’équipe bordelaise, pour qui c’était le match de l’année et pour qui j’imagine que la prime d’invincibilité a du tomber, qu’importe la prestation, a clairement baissé de rythme, se plaignant de nombreuses crampes comme s’ils jouaient 5 matchs par semaine. Du coup, avec en plus l’arrivée du “Supersub” Radonjic, nous étions en droit de croire en une issue favorable mais les deux tirs du Serbe ont été stoppé ou contré par Costil et mis à part Nemanja, aucun autre Marseillais n’eut l’occasion de mettre en danger le gardien bordelais.
On peut voir ce match de deux manières différentes. La première, pessimiste, relevant l’incapacité de Benedetto à inscrire une nouveau but, de la fatigue affligeante de notre milieu qui a multiplié les récupérations oui mais sans savoir les convertir en réelles occasions offensives. Ce constat appuie là où ça fait mal, c’est à dire la pauvreté de notre profondeur de banc qui aurait du nous aider à renverser la malédiction avec des joueurs frais et talentueux. Des joueurs frais on en a… talentueux… un peu moins.
La seconde manière de penser, un peu plus optimiste, revient à insister sur le fait qu’on a un goal légendaire, qui nous sauve et ramène un point grâce à deux parades salvatrices. On reste invaincu depuis 13 matchs je crois, et on pourrait avancer l’argument que même les supporters bordelais ont sifflé leur équipe à la fin, comme quoi jouer avec la peur au ventre ne fait pas de toi un vrai gaillard!
Les joueurs marseillais ont été dans la globalité mauvais. Je mets évidemment de côté Mandanda qui l’an dernier se serait troué mais qui hier a rendu une copie très honorable. A côté de lui, peu de joueurs peuvent prétendre au match satisfaisant. En défense j’ai trouvé que nos quatre gaillards n’étaient pas sereins du tout même si Sakaï a été moins pire que d’habitude. Amavi m’a un peu déçu sur son rendement et son positionnement. Caleta(Car s’est pris un jaune qui va, je crois, le suspendre en Coupe de France (à vérifier), Alvaro a été pas mal mais sans plus.
Notre milieu qui aurait dû faire en grande partie la différence a été très emprunté et cela s’est vu malheureusement sur notre jeu. Kamara, Rongier et Sanson n’ont pas été en mesure de jouer leur jeu habituel et n’ont pas dominé les débats. Rongier a fait, je pense, son plus mauvais match depuis son arrivée. Ce n’est pas un match catastrophique mais on remarque que lorsqu’il est moins bien, fatigué, son rendement est bien moins tranchant et important et fragilise toute l’équipe. Je ne parle pas de Sanson qui a été pour moi transparent et perdu sur le terrain. On le voit d’ailleurs tacler plusieurs fois dans le vent…
Sarr s’est démené mais il n’a pas eu la fraîcheur d’esprit comme contre Strasbourg et n’a pas su obtenir les mêmes satisfactions. Payet a été en retrait. J’ai même trouvé que le jeu ne passait pas assez par lui. Si lui a peu de ballons, Benedetto en a pas plus. L’Argentin, que j’ai longtemps défendu, a été d’après moi, très mauvais hier soir. Il a touché un peu plus de ballons dans les derniers mètres sans pouvoir concrétiser la moindre occasion. Après, Dario n’a pas eu le temps de réellement se reposer car avant d’arriver il jouait le championnat argentin et il a continué avec nous. Il manque sûrement d’énergie.
Au niveau des remplaçant, nous pouvons confirmer que Radonjic doit être exclusivement utilisé comme “Supersub”. Son apport, bien que très maladroit, est quand même bien plus important en rentrant en cours de jeu. Germain a été fantomatique et Strootman n’a pas joué assez pour tenter de montrer qu’il sait encore jouer au foot.

Mon analyse est peut-être un peu sévère (ou pas assez) et ne plaira probablement pas à tout le monde, mais quoiqu’il en soit, je pense qu’il faut essayer de voir le verre à moitié plein car à leur décharge, ils enchaînent les matchs en ce moment et il manque toujours Flo Tov qui nous fera je pense un grand bien à son retour. Peut-être que AVB n’a pas pris en compte l’importance de ce match pour les supporters, ce qui me fait penser au match contre Paris à l’automne dernier ou clairement, il avait préparé un match sans saveur ni réelle opposition en mettant le point sur les matchs suivants, qu’il considérait comme bien plus importants. Et c’est peut-être, j’espère, la finalité de ce pauvre match nul ; les matchs qui arrivent vont être très importants et AVB se prépare sans doute un peu plus pour ces matchs là que cette mascarade de club girondin. Alors, dans un souci d’optimisme exagéré, j’ai envie de voir ce verre à moitié plein en me disant que je me le remplirai très prochainement afin de siroter mon pastis, tranquillement assis sur une terrasse du Vieux Port en pensant aux prochains matchs de Ligue des Champions au Vél.

Rédacteur : El Calon

Ajouter un commentaire