Benedetto

BENEDETTO À TRIPLE TRANCHANT !

  • Le 29/02/2020 à 10:31
  • 0 commentaire

L’OM devait récupérer les points perdus à domicile contre Nantes, L’OM devait ôter les doutes que nous avions pu observer ces derniers jours, l’OM devait garder sa marge de manœuvre face à Rennes et Lille, l’OM devait montrer autre chose, tout simplement. Il existe comme ça dans ma tête, une comparaison entre cet OM et l'Équipe de France de football de 2018, c’est l’aspect chirurgical du groupe. Sur des rencontres qu’ils ne maîtrisent pas entièrement, ils sont capables de tuer le match avec peu d’occasions. Et quand on voit le parcours de la France au Mondial 2018, je signe de suite…

Il ne fallait pas arriver trop tard au stade, où devant sa télé, il ne fallait pas aller vérifier que les enfants dorment correctement, il ne fallait pas se préparer un sandwich pendant le début de ce match car Nîmes, mieux parti dans cette rencontre, profitait dès la 5e minute d’une passivité défensive de Marseille et Ferrat reprenait une frappe détournée par Mandanda. 1-0. Ca semblait vraiment mal barré et je me voyais m’endormir ce soir avec des regrets et de la rage plein la tête. Mais cet OM est vraiment particulier. Car en moins de 5 minutes, les Phocéens ont réussi à reprendre l’ascendant sur leur adversaires du soir. Sur un ballon gratté par Benedetto, Payet jouait avec Kamara qui, d’une lumineuse passe lobée, trouvait Sarr qui intelligemment centrait en avant pour Pipa !

Ce dernier ne manquait pas l’occasion pour égaliser ! 1-1. Il récupère le ballon et est à la finition. Un peu comme contre St Etienne lors d’une de ses premières apparitions. Nîmes s’est petit à petit éteint et l’OM a essayé de se relever et de préparer ses offensives. Et sur un ballon perdu par les Crocodiles dans leur 30m, Payet lança Pipa à la limite du hors-jeu. D’une efficacité redoutable et doté d’une vista magnifique, l’Argentin trompait Bernardoni d’un lob intelligent et maîtrisé pour donner l’avantage à Marseille ! 1-2. Sans Mandanda, le score aurait pu évoluer vers la parité mais Il Fenomeno est là et bien là.

Après la mi-temps, les Marseillais recommençait à nous faire douter un peu, Nîmes, bien que moins bien, allait tambouriner près de la surface olympienne. Sur cette période, les Marseillais faisait le dos rond. Ils ne pouvaient pas faire grand chose de plus car leur niveau était vraiment bas. Mais, on reconnait les grandes équipes à ce genre de détails. Alors, donc, qu’ils faisaient le dos rond, un petit coup franc de Mister Payet, un ballon qui ricoche dans la surface reptilienne et un Pipa qui triple le score et c’est la folie dans les chaumières bleus et blanches… 1-3 ! L’Argentin marque peu depuis plusieurs semaines, c’est vrai, il collectionne les articles contre lui. Il était même possiblement déclaré comme le maillon faible de l’équipe, par une certaine presse calamiteuse. Alors évidemment, je ne dis pas que c’est notre Grantatakan. Mais va falloir quand même admettre qu’il est fait pour cette équipe. Il a besoin de s'améliorer ? Oui ! Peut-être serait-il meilleur avec un autre attaquant de renom ? Sûrement ! Mais en tout cas il va falloir arrêter de lui casser du sucre constamment. AVB se charge de lui !

C’est quand même le seul joueur qui a enchaîné deux championnats avec, en plus, une adaptation express à la Ligue 1 et qui a joué avec des compléments d’attaques assez faibles parfois (Germain, sans vouloir l’accabler…). Je ne dis pas qu’il va maintenant enchaîner les doublés et les triplés mais je ne doute pas sur cette capacité à marquer encore et à faire grimper son nombre de buts. Et, une dernière fois, c’est sa première saison à l’OM et sa première saison en Europe… Soyons indulgents, comprenons le contexte et acceptons le moins bien qu'il peut parfois avoir… Papin, en son temps, a eu quelques difficultés lors de sa première saison, rappelez-vous ! Sinon le but de Deaux est anecdotique, il fait tâche mais reste un détail. 2-3. On notera le carton jaune sévèrement infligé à Steve par notre ami Turpin. Il fallait bien qu’il gâche la fête marseillaise…
Ce match est quasiment un tournant. Dans le sens où on garde notre avance et on affiche encore plus clairement notre ambition. Nous ne nous cachons plus depuis longtemps mais nous prouvons, en plus, qu’après un revers, nous savons réagir. L’OM n’a pas fait son plus grand match mais prouve qu’à l’extérieur comme à domicile, il reste un concurrent redoutable. 27 points pris à domicile et 28 à l’extérieur. C’est le tableau de chasse d’un dauphin béni par la Bonne Mère. Rennes va probablement gagner son match contre Toulouse, Lille aura plus de difficultés face à Nantes, mais qu’importe, l’OM est toujours là, prêt à mettre le feu sur n’importe quel terrain!
Côté joueur, au delà de Benedetto que j’ai déjà évoqué, je surligne encore une fois Mandanda. Il a été à de multiples reprises lauréat du titre de meilleur gardien du championnat.

Il va de soi qu’avec ce genre de prestation (qu’il réédite quasiment chaque semaine), ce titre ne peut que lui revenir. J’ai aussi beaucoup aimé le match de Bouba. Positionné un peu plus aux côtés de Rongier, il a moins peiné et moins couru pour rattraper les joueurs nîmois. Il a su trouver Sarr d’une magnifique passe. En défense, Sarr ne m’a pas emballé, comme Alvaro d’ailleurs. Pour Duje, je suis un peu réservé car je le trouve monstrueux cette saison mais sur ces deux derniers matchs il semble marquer un peu le pas. Amavi reste constant. C’est bien. C’est même inespéré. J’en reviens toujours pas d’ailleurs. Au milieu, j’ai l’impression qu’on a retrouvé notre Rongier.

Malheureusement son 41e tir n’est toujours pas le bon mais je suis persuadé que Valentin réussira avant la fin de la saison. Sanson a joué plus haut, pas loin de Benedetto, c’est en partie, je pense, ce qui a aidé Pipa à être plus mobile. Payet a été moins transcendant mais sans être transcendant, il réussit une belle passe pour notre Argentin préféré et tir un coup franc qui amène le troisième but. Germain, pour le coup, n’a pas été si mauvais que ça. Sans être bon, il a gagné plusieurs corners, il a été assez proche de Pipa pour le libérer de certaines tâches. Ce n’est pas encore ce qu’on lui demande mais ça reste pas mal. Il avait la volonté d’y arriver. En revanche, en seconde mi-temps, je l’aurai remplacé plus tôt par Aké qui avec son envie aurait pu créer le danger plus facilement que ne l’a fait Valère… J'aurai aimé plus de maîtrise de la part des Marseillais, c'est logiquement, un match qu'il doivent tenir et non pas subir.

Ce match n’était pas à perdre. Le match prochain est à gagner pour plusieurs raisons : la première c’est que ça se passe à domicile, la deuxième c’est qu’on jouera contre le 19e, la troisième c’est qu’en même temps Rennes jouera Montpellier qui ne va pas se laisser faire t Lille jouera Lyon. Lors de la prochaine journée, l’OM peut faire en sorte, dans les têtes en tout cas, de se rendre inaccessible et irrattrapable pour ses poursuivants. Pour cela, il faudra gagner, pour cela il faudra des joueurs concernés, pour cela il faudra un Dario en feu, pour cela il faudra être des tueurs… Et rester des maîtres des coups tranchants et chirurgicaux!

Rédacteur : El Calon

 

Ajouter un commentaire