95860722 1085354898501983 6308304568291688448 n

ET SI… ( just a dream)

  • Le 07/05/2020 à 20:23
  • 0 commentaire

Au tout début du confinement, je pense avoir, moi aussi, été touché par le virus du COVID-19 : perte de goût et fièvre m’ont en effet affligé quelques jours. Et cette fièvre m’a peut-être fait délirer quelque peu, notamment sur notre cher OM…
Et si…

Mardi 31 mars… je me réveille et en allumant la radio, j’entends le journaliste finir sa dépêche par cette phrase : “... ce qui va faire de l’OM, le club le mieux armé pour concurrencer les cadors européens en Ligue des Champions !”.
Stupeur. Pensant avoir mal compris, je fais le tour des réseaux sociaux cherchant frénétiquement la moindre miette d’informations susceptibles de nourrir mon appétit de supporter. En quelques minutes je tombe sur des centaines d’infos relayant les sources de l’AFP, du Monde et autres publications plus ou moins sérieuses :
“L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE EST VENDU AU GÉANT MILLIARDAIRE BILL GATES !“
Une lecture plus attentive m’apprend que le multi-milliardaire a acquis le club, le stade Vélodrome et la Commanderie Louis Dreyfus pour la somme de 450 Millions d’Euros, permettant de combler déficit et créances en cours. Il finance également une restructuration et amélioration de des infrastructures de l’hôpital de la Timone, dans lequel il était passé, incognito, 27 ans plus tôt, un soir de mai 93 quand, lors d’une cohue folle et festive sur le Vieux Port, il avait été légèrement blessé. Il est expliqué que l’affaire s’est déroulée en “sous-marin” afin de ne pas risquer d’être pris à revers par un éventuel acheteur tiers. A la lecture des articles, je comprends que l’affaire n’est pas grande comme certains pourraient en rêver à la capitale, elle est pharaonique ! Outre l’achat du stade et du club, j’apprends que ce dernier va garder André Villas-Boas et Zubizarreta en leur apportant les garanties sportives et économiques nécessaires pour les trois prochaines années mais, de plus, il est précisé que Jacques-Henri Eyraud serait débarqué et, qu’à sa place, c’est un spécialiste du genre, un esthète de l’OM et de son environnement qui serait nommé, la personne qui aurait tout orchestré dans l’ombre : Pape Diouf ! Non seulement, je lis que le championnat risque d’être clos prématurément, que nous resterions 2e et que nous irions en Ligue des Champions, mais j’apprends également que notre Pape Diouf va enfin pouvoir revenir diriger l’OM avec la poigne et la maîtrise qui sont les siennes et, enfin, qu’ils font confiance à AVB et Zubi et que leur entente va nous permettre d’étendre notre emprise sur le football ! Il est dit que Pape sera un Président actif et que l’actionnaire majoritaire ne sera là que pour donner et reverser l’argent que l’OM et son image véhiculent aux associations d’entraide locales et mondiales. Je crois rêver. Enfin, une tribune sera officiellement nommée “Tribune Bernard Tapie”. Je prends un moment pour allumer les chaînes d’infos, ouvrir grand la fenêtre, et respirer profondément pour réaliser tout ça.
En revenant devant mon PC, Twitter ouvert d’un côté et CNEWS de l’autre, j’en apprends davantage ! Il est annoncé que pour le mercato de l’été des accords signés avec Griezmann, Sancho et Sané sont conclus. D’autres arrivées devraient se produire pour compenser les départs de certains ex-indéboulonnables. Avec l’ossature de la saison à peine terminée, l’équipe qui se dessine progressivement me fait “baver et mouiller des yeux”.
Toujours sur Twitter, je constate que même Vincenzo Tommasi, Le Suix, Guillaume Tarpi, Basile Bilo et d’autres pontes du réseau de l’oiseau bleu relayent cette info et la certifient. Il paraîtrait même que Jean-Claude Gaudin va faire une conférence de presse le soir-même pour officialiser la cession de notre Vélodrome… Progressivement, c’est Bein, Canal (avec un Pierre Ménès pas si folichon qu’à l’accoutumée) et même le journal de Jean Pierre Pernaut qui traitent la nouvelle. Des reportages et des interviews sont diffusés mettant en scène des célébrités du ballon rond telles que JPP, Franck Sauzée, Basile Boli (qui aurait joué un rôle dans l’affaire), mais aussi Matt Damon que l’on avait vu un soir de match dans les travées du Stade, et aussi René Malleville qui ne fait pas sa minute célèbre mais bien son quart d’heure de gloire sur cette vente ô combien historique. Durant toute la journée, je m’abreuve d’informations plus ou moins réchauffées, de chiffres indécents, d’objectifs sportifs qu’aucun club (à part l’OM) n’a connu en France. Je lis d’ailleurs, qu’à l’initiative de Zinedine Zidane, le Real invite l’Olympique de Marseille à un tournoi estival afin d’y rencontrer les meilleures équipes européennes ayant déjà remporté la Coupe aux Grandes Oreilles. Le confinement et le télétravail aidant, je ne sors pas de chez moi, je ne réponds à aucun appel, je reste là, devant mon PC, médusé, captivé, rempli de joie et d’espoir, incapable de cligner les yeux de peur de manquer un nouveau scoop.
Il est tard à présent. D’être resté devant l’écran de mon ordinateur toute la journée, j’ai une sensation de migraine, de fièvre. Je décide de m’allonger un peu, laissant tout de même mes écrans allumés au cas où l’on apprendrait que Jean-Mimi aurait démissionné de son poste chez les Lyonnais, estimant que la vie était trop injuste…
Au réveil, une impression mitigée avec un bruit sourd dans les oreilles, quelques petites douleurs mais la sensation d’être mieux. Puis doucement, je commence à distinguer le jour, la lumière… Nous sommes le mercredi 1er avril, et la seule info que j’arrive à lire sur mon écran est l’annonce de la mort de Pape. Pas de Bill Gates, ni de Sané ou Sancho, pas d’effusion de joie devant la Commanderie, pas de Titi devant les grilles, pas de rachat… Rien… Seul le vide laissé par Pape… Et mes bribes de souvenirs d’un rêve fait de fièvre infectieuse et de chaleur marseillaise…
Saleté de virus.

Rédacteur : El Calon

Ajouter un commentaire