Om losc germain

L’oeil d’El Calon : LABORIEUX, MIRACULEUX…. CA FOUT LA FROUSSE…

  • Le 21/09/2020 à 10:10
  • 0 commentaire

3 matchs en une semaine, 1 point pris sur 6 à domicile, des joueurs morts de fatigue et une qualité de jeu vraiment médiocre. Oui, c’est bien de l’OM dont je parle, l’OM qui fut un temps, à une autre époque, imprenable dans sa forteresse mais qui maintenant donne des points aux différents adversaires.

 Est-ce un simple problème de rythme ? Est-ce un problème plus profond ? Est-ce que la victoire contre Paris n’a pas cassé les jambes des joueurs ? Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a encore beaucoup de boulot pour retrouver la confiance et la réussite de l’année dernière.

Dans un Vélodrome désert et triste, l’OM recevait le LOSC dans l’idée de ne pas perdre trop de terrain sur ses concurrents directs après la défaite contre St Etienne. Il était sûr que ce ne serait pas facile. Lille, ce n’est pas Metz (sans vouloir leur manquer de respect), on savait bien avant le match que la rencontre allait donner du fil à retordre aux Olympiens. Et ce fut le cas. Les Phocéens n’ont rien réussi dans la première partie de match. La défense, avec Nagatomo à gauche pour pallier à la suspension d’Amavi, n’a pas su museler les attaques des Dogues, mis à part peut-être Sakaï qui se sera montré volontaire, courageux et bien plus lucide que ses partenaires. La charnière centrale n’a pas rassuré avec les mêmes erreurs de transmissions que contre Sainté. Au milieu c’était pas mieux, pas tant dans la qualité mais dans la condition physique. Par exemple, Sanson, lui qui a logiquement une activité physique hors norme n’a pas pesé sur la rencontre. Il a certes couru, mais il n’a pas réussi à être décisif dans le jeu, même s’il l’a été sur le corner qu’il tire pour Germain en fin de match. Avec plus de lucidité, plus de force il aura pu créer plus de possibilités. Rongier a été à peu près pareil. Il n’a pas pu inverser la tendance. Il aurait pu marquer enfin son premier but pour l’OM mais le poteau en a voulu autrement. Cela l’aurait peut-être sauvé mais il n’a pas pu élever son jeu et quelque part ça nous a desservi énormément.
En attaque, là c’est le néant total. Et au delà du cas Benedetto qui encore sur ce match n’a pas reçu de ballons valables alors qu’il a eu un jeu de propositions, de décalage, les Thauvin et Payet ont été consternants. C’est bien gentil de marquer contre Paris mais si les deux matchs suivants tu fais de la m****, ça sert à rien. Et puis Dimitri, il serait temps de couper le pompon que tu as sur le crane car depuis que tu as adopté cette coupe, ton niveau n’est plus le même. Encore un match sans réelle inspiration, avec des passes dans tous les sens mais jamais au bon endroit, des relances dans les pieds des Lillois… On a eu de la chance de ne pas prendre de but dans cette première période. Les joueurs étaient ravis de pouvoir rentrer au vestiaire sans devoir chercher à recoller au score. Pourtant, quelques minutes après le retour sur le terrain, Araujo se balada dans la surface et ajuste Mandanda qui ne pouvait rien faire (0-1). Le néo Olympien Nagatomo pouvait se sentir responsable sur ce but… Quelques minutes plus tard c’est le poteau du gardien de l'Équipe de France qui permettait à l’OM de ne pas être décroché au score. C’était peut-être l’action qu’il ne fallait pas louper. Car après cela, Mandanda se transforma en muraille et ne laissa plus passer le ballon. Et c’est un peu grâce à “l’équipe B” (Gueye, Germain et Radonjic) que l’OM allait se sauver sur un corner tiré par Sanson avec une belle tête de Germain, sautant parfaitement et projetant le ballon hors de portée de Maignan (1-1). Il n’y aura rien de plus sur les dernières minutes de cette rencontre. Vraiment, ce n’est pas un match qui restera dans les annales. C’est même peu de le dire.
Pour en revenir aux joueurs, je ne dégagerai que deux joueurs : Sakaï et Mandanda. Tout d’abord le samouraï qui en première mi-temps, s’il n’a pas été excellent, a eu le mérite de tout donner, de se démener pour l’équipe, de proposer des solutions et de ne jamais baisser les bras. Il n’a pas été excellent je suis d’accord mais il a tout tenté. Et Mandanda, le sauveur, la muraille du boulevard Michelet, le rempart des dernières chances, le portier marseillais a multiplié les parades, a tenté de rassurer sa défense et a porté son équipe. S’il avait la possibilité de marquer des buts je suis persuadé qu’il serait le meilleur de l’OM cette année. Évidemment, arrêter des tirs c’est sa fonction première mais à son âge et délaissé par sa défense, il fait beaucoup mieux, il se transcende et se remet en question match après match.
En revanche les autres, et surtout les cadres, ils n’ont pas été au niveau. Est-ce à cause de la répétition des matchs ? J’espère pas car avec la Ligue des Champions il va y avoir de la casse ! Est-ce la victoire contre Paris qui nous joue des tours ? Peut-être ! Peut-être que l’intensité du match, le côté psychologique a pris le dessus sur tous les joueurs et ça se ressent encore. Peut-être aussi que l’effectif marseillais n’est pas assez costaud pour être performant deux années de suite…

Voilà, ça fait deux matchs d’affilée que l’OM me renvoie à des heures sombres, tant dans le jeu que dans le résultat. Non seulement, nous ne sommes pas capables de nous transcender après une victoire contre Paris et mais en plus nous n’arrivons pas à élever notre niveau de jeu. J’ai envie de croire qu’AVB saura remonter ses joueurs mais je redoute quand même le syndrome qui touche Villas Boas, de ne jamais réussir la deuxième saison dans le même club. Mais restons positifs, surtout que pendant la conférence de presse, AVB a su relancer un autre sujet qui tient à coeur tous les marseillais : l’attaquant… Visiblement Mercredi nous aurons un nouveau joueur, un attaquant, une pépite… Est-ce que c’est cela qui va relancer la machine marseillaise ? Est-ce que cela relancera Benedetto ? Est-ce que Germain ne sera pas la surprise de l’année ? Ne faut-il pas en plus, un ailier gauche, permettant à Payet de se remettre en question ? Moi je me pose la question… Et vous ?

Rédacteur : El Calon

Ajouter un commentaire