Sw

OM : Apres sa condamnation R. Zeroual tacle Eyraud !

  • Le 23/03/2021 à 11:04
  • 0 commentaire

Apres sa condamnation à neuf mois de prison dont quatre ferme dans le procès des incidents de la commanderie , Rachid Zeroual, le leader des South Winners à exprimé sa rancœur vis à vis de l'ex président de l'OM.

C'est au micro de RMC qu'il s'est exprimé a l issue du verdict en commençant par une pique a J-H Eyraud :

“Déjà, on n’a plus quelqu’un qui harangue les Marseillais, qui les provoque, qui les rabaisse et qui fait tout et n’importe quoi. Comme je l’ai dit, il a tué le club. Sportivement, il a massacré notre club. Financièrement, il en a fait autant. Et humainement, il s’est mal comporté. On pensait que c’était parce qu’il était mal entouré. Non, en fait, c’était lui le chef d’orchestre, tout simplement. J’avais beau lui expliquer, lui démontrer, parce qu’il était intéressé par notre manière de faire les choses. Mais au plus profond de lui, il ne nous aimait pas. Qu’il le reconnaisse, qu’il ne dise pas qu’on faisait un délit de faciès, comme dans So Foot. Il faut arrêter”

 Avant de poursuivre sur la possibilité de faire appel de sa condamnation :

“J’y pense fortement. J’ai vu avec mon avocat et celui des Ultras. Je pense qu’on va faire appel, bien sûr. On n’a pas mis un pied dans la Commanderie. Je n’ai rien saccagé moi, je n’ai rien fait de tout ce qu’on me reproche. Ils n’avaient même rien à me reprocher. Ils ont relaxé des gens qui étaient dans la Commanderie et ils me condamnent moi qui étais à l’extérieur. Avec ma maladie, en plus. Ils veulent toujours faire entendre que je suis le vice-président de l’association, que je suis le meneur des troupes, parce qu’à la conférence de presse, j’ai pris le micro. C’est moi que les gens voulaient entendre parler. Ce sont les groupes qui m’ont dit de parler. Je parle, bien sûr. C’était moi le plus proche d’Eyraud, je savais ce qu’il se passait. Jusqu’à la veille de la Commanderie, j’étais au téléphone avec Eyraud. Le soir-même des incidents, j’étais avec Eyraud au téléphone. Mais moi, à aucun moment, je n’étais parti pour casser quoi que ce soit. Je l’ai démontré par A+B. On me pose des questions et on ne me laisse pas répondre. Je savais que les dés étaient déjà pipés. Je savais que j’allais être condamnés. J’ai l’habitude. (…) On ne mène que des opérations humanitaires, caritatives, sociales. Expliquez-moi le monstre que je suis ! Même malade, ils arrivent à trouver que je suis un monstre ?”

 

Kris.

Ajouter un commentaire

 

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !