Milik 2

OM : Et maintenant ?...

  • Le 25/05/2021 à 10:30
  • 0 commentaire

Ça y est ! La saison s’est terminée sur un match nul reflétant le sentiment que nous avons tous ressenti durant l’année… un sentiment de nullité parfois absolue. L’OM n’a pas su se rassurer autrement qu’en espérant que Lens ne démonte pas Monaco, qu’en espérant que les 90 min se termineraient rapidement, qu’en espérant que Milik nous sauve une nouvelle fois. Maintenant, que nous reste-il ? De l’espoir ? de la crainte ? Beaucoup d'incertitudes en tout cas…

Nous serons en Europa League l’année prochaine. Ca, c’est une certitude, et aussi quelque part, un beau cadeau lorsqu’on fait le bilan de la saison, on s’en tire pas si mal au final. 5e de ce championnat avec autant de “petites” équipes pas si petites, autant de penalty loupés, autant de décisions de la VAR compliquées à comprendre encore aujourd’hui, autant de déceptions individuelles au sein de notre effectif. Ce soir, ce n’était pas le match de l’année, cette saison n’était pas celle qui restera dans les annales non plus. On aura le temps d’en reparler en faisant un bilan de la saison, mais globalement en satisfaction on peut mettre sans trop se mouiller : Lirola, Milik et Kamara… Même si pour ce dernier, je trouve qu’il aurait pu être plus régulier, cela lui aurait permis d’être sélectionné pour l’Euro des -21. Dans les déceptions, il y en a beaucoup, beaucoup trop. On va éviter de passer trop de temps dessus. Entre certains départs possibles en transfert, les fins de contrat et les prêts non conservés, l’OM a un effectif quasi complet à changer, à renouveler. Sampaoli a déjà dû donner ses envies, ses priorités, son ambition à Pablo. Je pense sincèrement que si Sampaoli est venu à Marseille, c’est en partie parce qu’il a eu la confirmation qu’il aura les moyens. Et avec les rumeurs qui circulent, il y a fort à parier qu’on en a jusqu’au 31 août pour savoir réellement à quoi ressemblera l’effectif.

Pour en revenir à ce Metz-Marseille, il faut souligner certains points. Le premier est que l’OM, malgré les bonnes volonté en conférence de presse, n’y arrive pas. L’effectif actuel n’était pas assez “Sampa-compatible”. Même en modifiant la composition et les options en attaque, même en désirant vouloir terminer positivement, cette équipe n’y arrive pas. Alors, nous n’aurons pas eu de beau final, nous n’aurons pas eu de triplé de Milik, nous n’aurons pas eu de nouvelles passes décisives de Payet, ni un sursaut d’orgueil de Benedetto. Nous aurons eu un match atypique, avec à peu près rien à se mettre sous le coude pendant toute la rencontre et une fin totalement “what the fuck” avec l’intervention très originale de la VAR. Tout d’abord sur un penalty pour Metz annulé par les hommes dans le camion, puis à un coup franc provoquant cette fois-ci un vraie faute et un vrai penalty. Boulaya se chargera de marquer le tir au but, croyant offrir la victoire à toute une région (1-0).

Oui, mais c’était sans compter la VAR encore une fois qui allait refaire parler d’elle. En effet, sur l’ultime action marseillaise, Alvaro est percuté à l’entrée de la surface de réparation. L’arbitre sifflera la fin du match sur cette action tronquée. Mais dans le camion, Gérard et Jean Michel ne veulent pas que cela se termine comme ça, c’est la fin de la saison et ils ont envie de passer au prochain zapping, du coup, il rappelle l’arbitre pour lui dire : “Hey Michel, fais pas le con ! On a encore le temps, le Multiplex est terminé, on peut avoir toutes les caméras sur nous, du coup, on va dire que le match n’est pas fini et qu’on donne un penalty aussi à Marseille ! Okay Michel ?”

Et voilà qu’après plusieurs minutes de longues tergiversations, Milik se retrouvera au point blanc prêt à tirer et à égaliser… (1-1). Que dire de tout ça ? Si ce n’est que, bien que Lille soit un champion incontestable pour moi, bien que Nantes soit un barragiste presque logique pour moi aussi, il y avait la possibilité de venir sur ce match pour les réalisateurs de ce dernier Multiplex de l’année. Mais non, Canal a préféré rester sur les scènes de joie ou de désespoir plutôt que de venir terminer le match à Metz. D’après moi, et même si j’entends l’argument de Lille champion, ça reste une marque d'irrespect. Heureusement pour moi que je regardais C8 en parallèle sur un autre écran (oui, j’étais avec des potes pour ce Multiplex, ça fait du bien de retrouver les amis!). Bref, on ne va pas débattre là-dessus pendant des heures, la saison est finie, mais ça montre quand même que l’OM est un club à part et qu’il ne plaît pas à tout le monde.

Pour finir, Sakaï, notre samouraï fidèle et combattif, à officialiser son départ. Même s’il était en bout de course, on ne peut que lui souhaiter de belles choses dans ses prochains défis. Quelque part, même si son niveau n’était pas ouffissime, je crois n’avoir eu que rarement l’occasion de le critiquer directement. Oui, il n'était pas génial tout le temps mais on ne pourra jamais reprocher son professionnalisme et son intelligence. Deux traits de caractère qui ont manqué à certains joueurs passés par notre club, même plus talentueux que lui. Et rien que pour cela, il fera partie de mes satisfactions éternelles. En plus, il a marqué en 2018 en Europa League, le jour de mon anniversaire… !

La saison est terminée… l’OM est qualifié en Europa League, Lyon avec Garcia a loupé la Champions League et Paris n’est pas Champion. Ça reste satisfaisant même si à notre échelle, il y a énormément de choses à faire. Sampaoli, Longoria, ces deux hommes ont beaucoup de boulot. Il y a quasiment une quinzaine de joueurs qui vont partir en comptant des potentiels transferts lucratifs. Il va falloir essayer, impérativement, de garder Milik et Lirola. Cela va être, à mon avis, l’intersaison la plus importante depuis plusieurs années. Espérons qu’elle se fasse intelligemment et qualitativement ! On a une revanche à prendre sur tout le monde…

Rédacteur : El Calon

Ajouter un commentaire

 

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !