Om porto

OM - Porto : ON PREND LES MÊMES ET ON RECOMMENCE...!

  • Le 26/11/2020 à 11:08
  • 0 commentaire

“Si on sort de ce cauchemar européen, ce serait mieux”.... Tels étaient les mots du coach Villas Boas en conférence de presse d’avant match. Je pense qu’il a réussi à motiver ses troupes pour qu’elles aillent vers son souhait. Une défaite, toujours 0 but, un jeu d’une impressionnante pauvreté, et des questions en veux tu en voilà. Marseille n’a jamais été en mesure d’inquiéter réellement les Dragons de Porto mais de toute façon, comment des chèvres pourraient faire peur à des dragons ?

Après 20 jours sans voir d’adversaires face à eux, les Olympiens étaient de retour en Ligue Des Champions pour affronter en match retour l’équipe de Porto. Quelques heures après l’annonce officielle de la mort du grand et génialissime Maradona. El Pibe Del Oro, qui aurait pu être une légende olympienne s’en était allé à la suite d’une vie d’excès, de succès et de gestes techniques que Payet et Thauvin devraient regarder afin d’étoffer le néant de leurs compétences footballistiques. Je ne sais pas ce qu’aurait dit Maradona d’un tel match mais de mon pauvre petit regard amateur et fan de l’OM depuis la fin des années 80, je dois avouer que j’ai très peu vu d’équipes de l’OM avec autant de talent sur le papier faire autant de matchs merdiques dans un début de saison. Il est effarant de constater que c’est cette équipe qui représente la ville de Marseille, le logo avec la devise Droit au But dessus, qui représente les supporters. Pourtant avec un Thauvin qui semblait être le fer de lance de l’équipe, Sanson qui voulait absolument vivre la LDC avec son club et Payet qui en avait encore sous les crampons on pouvait espérer se qualifier difficilement, mais se qualifier tout de même, pour le second tour… Force est de constater que les équipes sur papier ne font pas la pluie et le beau temps en réalité. Tu peux avoir une belle équipe, un peu remodeler, tu peux avoir un entraîneur proche de ses joueurs, si tu n’as pas de fighting spirit, tu perds. C’est comme ça, c’est binaire. T’es bon tu gagnes, t’es mauvais tu perds.

C’est un peu vulgarisé et évidemment ça se ne prête pas à tous les jours de toutes les équipes mais pour l’OM c’est comme ça.

Nous avons eu 20 jours pour préparer ce match. 20 jours pour définir une tactique, 20 jours pour remettre d’aplomb la plupart des joueurs, 20 jours pour leur inculquer le dégoût de la défaite, 20 jours pour tenter de se racheter auprès des nombreux supporters qui n’en peuvent plus de vivre ainsi. Nous avons eu 20 jours, nous aurions pu avoir 80 jours que cela aurait été la même chose. Quelque chose est cassé. Je ne sais pas encore à quel niveau. Est-ce que cela se passe au niveau des joueurs ? Est-ce l’entraîneur ? Est-ce parce que le Stade Vélodrome est vide ?

Je n’ai pas d’éléments de réponse sûrs à fournir. Je pense que si c’était les joueurs uniquement il serait plus simple de changer et résoudre le problème. Les joueurs mauvais, tu les mets en dehors de la feuille des titulaires, basta ! Il y a, dans cette équipe, une majorité de joueurs qui n’a pas les attributs nécessaires pour montrer qui est le patron sur le terrain. Ça aboie, ça aboie beaucoup mais ça ne mord jamais ! Il serait temps de redevenir des guerriers et d’aller au charbon, sans ménagement. Est-ce que Villas Boas est légitime à ce poste avec cette deuxième saison qui semble ressembler aux deuxièmes saisons qu’il a pu connaître dans ses équipes précédentes ? Est-ce que ses choix ne sont finalement pas perdus avant même d’être exposés sur un terrain ? Je crois et j’ai peur d’ailleurs, de me dire que son temps est terminé chez nous. J’ai fini par apprécier le coach portugais, j’ai fini par lui faire confiance. Mais cette année , il ne trouve plus en moi l’assurance d’un soutien. Je constate qu’il se change de plus en plus en pleureuse, qu’il n’est plus si perspicace et tranchant en composition d’équipe ou en conférence de presse. Il est toujours en train de pleurnicher. C’est bien de protéger ses joueurs en conférence de presse ou en interview, il serait bon d’inverser la tendance et les mettre minables après chaque match loupé.

Mais cela peut aussi venir d’un autre sujet. le public ! Marseille, c’est LA ville du football en France , n’en déplaise à nos amis supporters parisiens. Et ça l’est surtout grâce à nous, aux supporters en tout genre. Que ce soit du pauvre minot qui quémande à chaque match de pouvoir aller au Stade, en passant par le supporter lambda mais amoureux de Waddle pour terminer avec les groupes de supporters, c’est compliqué pour nous de ne pas être frustrés de ne pas pouvoir encourager notre équipe. C’est compliqué pour nous de ne pas être tristes de ce spectacle affligeant et quelque part c’est peut-être compliqué aussi pour eux, de ne pas nous avoir. Marseille sans son public, sans ses supporters du monde entier, c’est un peu comme de la mayonnaise maison sans oeuf, c’est gras, indigeste et ça dégoûte tout le monde. Marseille est faite pour crier, chanter avant, pendant et après le match. A présent, à cause de ce Covid, il n’y a rien… rien à écouter, rien à voir ! Donc ça joue peut-être un peu sur les performances des joueurs. Le 12e homme a son importance dans tous les stades mais encore plus chez nous. Lors de la campagne européenne en 2018, Si nous sommes allés aussi loin, c’est que les supporters ont réussi à faire peur aux adversaires !

Je ne parlerai pas des joueurs ni des flops en particulier car , pour moi, ils doivent être tous mis dans le même panier. Même AVB, pour ses choix. Je ne parlerai pas de Porto non plus. Je dirai simplement que certains cadres n’ont aucune raison de rester dans ce bourbier de titulaires. Ils ne le méritent pas. Je ne commenterai pas les erreurs des joueurs amenant un rouge, je ne parlerai pas des chiures de pigeons qui doivent être plus appétissantes que le système tactique mis en place par AVB. Je ne dirai rien d’autre si ce n’est qu’il faut mettre des joueurs sur le banc, quitte à affaiblir l’équipe (sur le papier, du moins !). Je dis juste que l’OM a besoin d’un signal bien plus fort et important. Il va falloir peut-être abandonner cette LDC pour se battre pour y être à nouveau qualifié et essayer de faire mieux la saison prochaine. Voici ce que j’appellerai des objectifs de travail.

Malheureusement, si en 20 jours les joueurs de l’OM n’ont pas su apprendre de leurs erreurs, s’ils ont peu appris de leur débauche d’énergie quasiment similaire à celle d’un mollusque à moitié dévoré, si en 20 jours d’entraînement et de préparation, les hommes de AVB n’ont pas su se remettre en question, je ne vois pas comment ils pourraient le faire après cette nouvelle défaite. Thauvin disait en conférence de presse qu’il n'aimait pas perdre, qu’il avait honte… A-t-il honte de son niveau de jeu ? Villas Boas faisait référence à la seule équipe d’après lui qui proposait un beau jeu en Europe, Leeds… Oui… Nous aussi on y fait référence, nous aussi on regrette que notre El Loco soit là-bas et non chez nous.

Je ne sais pas comment nous allons faire pour remonter la pente, je ne sais pas s’il faut réellement remonter cette pente ou continuer de descendre afin que les dirigeants comprennent leurs nombreuses erreurs cumulées depuis tant d’années. Marseille perdu hier (0-2) face à Porto, à 10 contre 10 dans un match qui n’a jamais su être emballé malgré les efforts de deux trois joueurs. Les autres n’ont fait que ce qu’ils connaissaient, que ce qu’ils faisaient depuis des semaines et des semaines, c’est à dire rien ! Nous n’arriverons à rien comme ça. Mais c’est peut-être ce qui est écrit. Peut-être est-il écrit que l’OM doit se rendre ridicule sur la vitrine européenne pour, qu’enfin, des décisions extrêmes soient prises par les plus hautes sphères. J’ai cru au discours d’AVB l’année dernière, j’y crois moins cette année mais je veux bien faire encore un effort. En revanche, il y a certains joueurs que je ne désire plus voir sur le terrain. Ils ne font pas honneur à notre écusson.

Marseille est un grand d’Europe. Mais cette année, il fait office de petit sparring partner pour toutes les autres équipes. Un peu comme il y a 7 ans. Nous sommes ridicules sur le plan européen, nous n’existons pas devant les équipes adverses. Nous nous sentons seuls et abandonnés sans les supporters dans nos tribunes. AVB doit reprendre sa communication avec les journalistes et surtout avec ses propres joueurs. Les dirigeants doivent préparer la saison prochaine puisque celle-ci tourne déjà au vinaigre. Il est évident que cette pandémie aura touché plus durement Marseille qui ne peut exister sans ses supporters. Mais il est évident aussi que la majorité des joueurs qui composent aujourd’hui l’Olympique de Marseille, ne méritent pas de porter cet écusson. Il est évident que bon nombre de personnes travaillant à l’OM ne méritent eu aucun cas d’y être. “Prenez garde”, je dirai même… Car si pour l’instant les supporters ne sont pas autorisés à être dans le stade, il existe, à Marseille, plusieurs autres manières de manifester notre colère grandissante. Ne croyez pas que l’OM est une fabuleuse maison de retraite pour anciens joueurs au nom ronflant. Non, l’OM ce n’est pas ça. L’OM c’est nous, et vous allez rapidement le comprendre…

Rédacteur : El Calon

 

Calon OM - Porto

Ajouter un commentaire

 

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !