La joie de lom face a rennes 984505

OM : Sampaoli, Acte 1.

  • Le 11/03/2021 à 10:19
  • 0 commentaire

Premier match pour Jorge Sampaoli et première victoire, qui plus est, au Vélodrome. L’Argentin n’a pas encore eu une semaine de boulot avec son équipe, même pas 48h réellement mais a réussi, par une prouesse technique relevant surtout du foutage de gueule de certains joueurs, à redonner 3 points à une équipe bancale, méfiante de sa propre ombre, incapable de dominer une N2, il y a encore 3 jours.

Effet Sampaoli ou non, les 3 points sont dans la poche et contre un concurrent potentiel, de quoi être plutôt ravi… un sentiment, d’ailleurs, qui m’avait échappé pendant un moment…

L’OM avait besoin d’une victoire pour continuer de rêver à une possible qualification en coupe d’Europe pour la saison prochaine. l’OM avait besoin de se retrouver, de récupérer des sensations perdues il y a des semaines. L’OM avait surtout l’obligation de ne pas perdre. Non seulement pour la course au classement mais aussi pour la confiance, et aussi un peu symboliquement pour le côté superstition avec la première pour l’entraîneur fraîchement arrivé. Et enfin, l’OM avait surtout besoin de ne pas perdre. C’est chose faite. Pour le panache on repassera mais sans être non plus résigné à écrire des plaintes et dramaturgies littéraires, je peux affirmer, droit dans mes bottes (ou pas, je suis pieds nus), que j’ai trouvé que l’équipe jouait à la fois en équipe, vers l’avant et avec un rythme assez bon. Evidemment, ils n’ont pas pu tenir tout le match et la seconde mi-temps a été bien plus laborieuse, bien sûr, ils ont eu pas mal de déchets, effectivement, ce n’est pas avec cet effectif que l’on gagnera la Ligue des Champions. Mais… mais il faut reconnaître que Jorge Sampaoli a réussi sa première. Et pour tous les joueurs de foot, réussir sa première, que ce soit dans un nouveau club, dans un nouveau stade, avec de nouvelles chaussures, etc, c’est très important. C’est non seulement bon pour la confiance dudit entraîneur mais aussi pour le vestiaire. Une cohésion, notamment autour d’un nouvel élément, est primordiale dans le sport collectif.

Jorge Sampaoli avait du pain sur la planche avec un effectif gerbant sur ses propres pieds, ne sachant pas faire une passe courte et surtout en deux petits jours d'entraînement. Mais force est de constater qu’il a réussi à mettre en place, si ce n’est pas un schéma définitif, au moins une illusion de schéma, les prémices d’un dispositif tactique particulier à cet effectif. Le 5-3-2 a été assimilé comme ils le pouvaient, les attaques ont été coordonnées tant bien que mal mais avec envie. La défense a été solide mais n’a pas été non plus énormément emmerdée. Il y a encore du taf, nous le savons tous. Mais au moins, jusqu’à Brest, nous avons de quoi nourrir quelques espoirs. Puis, il faudra aller de match en match sans anticiper spécialement une rencontre. Ce n’est qu’en retravaillant les basiques, les automatismes, la confiance que nous pourrons entrevoir les débuts de quelque chose d’intéressant. En attendant, il a su remettre certaines pendules à l’heure, même si certaines retardent encore… Il a même fait quelque chose qu’aucun de ses deux prédécesseurs n’avaient osé faire avant, il a fait rentrer Rocchia. Ce jeune qui n’avait peut-être pas le talent nécessaire sous AVB, qui aurait pu bénéficier du côté “formateur” de Larguet pour enrailler la mauvaise spirale, notamment contre Canet, a eu, quelques minutes pour se montrer, quelques minutes pour illustrer qu’on avait autre chose que Nagatomo. Ce n’est pas un Benjamin Mendy mais c’est toujours mieux que rien. Il reste encore pas mal de boulot pour Luis Henrique tout de même, ainsi que pour Cuisance, même s’il a marqué. Il reste beaucoup de boulot. Vraiment beaucoup.

Ça reste 3 points, ça reste une victoire, ça reste du positif. Sampaoli ne sera pas l’entraîneur qui révolutionnera notre OM et qui nous enverra cette saison en LDC, il ne changera pas Payet de 2021 en Dimitri de 2016, il ne fera pas de Benedetto un Salah mais il peut redonner l’envie, refaire de ces éclopés, une équipe qui en veut. Patientons encore avant de nous faire un avis, il reste une dizaine de matchs, ce sera parfait pour savoir s’il est taillé pour nous et “OM compatible”. En attendant, savourons… nous pouvons dormir avec le sourire pendant quelques jours.

Rédacteur : El Calon

Ajouter un commentaire

 

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir l'actu de l'OM en temps reel !

Abonnez vous au Flux RSS pour rester informé de l'actu de l'OM ! !